Diables Rouges

Martinez dézingue le VAR : "C’est un système défaillant et ridicule, on nous doit des explications"

11 juin 2022 à 22:12 - mise à jour 11 juin 2022 à 22:13Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda

Habituellement posé et diplomate devant la presse, Roberto Martinez s’est lancé dans un véritable réquisitoire contre le VAR et son utilisation samedi en conférence de presse suite au but égalisateur accordé au pays de Galles dans les dernières minutes de jeu.

Buteur, le Gallois Brennan Johnson avait initialement été signalé hors-jeu par juge de touche avant que le VAR ne vienne le contredire. Une décision qui n’a pas convaincu Roberto Martinez, furieux après avoir visionné des images (les fameuses lignes tracées).

"Je suis un peu désorienté. Je ne comprends pas comment on a pu accorder ce but. Pour moi, le but gallois est complètement hors-jeu. L’arbitre avait signalé hors-jeu et ensuite le VAR a corrigé cette décision. On nous doit une explication car les lignes tracées par le VAR ne me semblaient pas droites, elles n’étaient pas parallèles", a-t-il lancé en conférence de presse.

Il nous faut un autre programme informatique, ces lignes sont ridicules

"Je m’attends à une explication au plus haut niveau. C’est important pour l’UEFA ou pour la FIFA. Les lignes tracées pour le VAR ne fonctionnent pas. C’en devient presque comique. Il nous faut un programme informatique qui nous montre clairement qui est hors-jeu ou ne l’est pas. Avec l’utilisation de la 3D ou je ne sais comment… mais les lignes, s’il vous plaît ! Nous sommes dans un business qui pèse des milliards et on a ces images qui sont ridicules. Ce n’est pas sérieux. En tant que Fédération, on nous doit des explications", a martelé un Martinez remonté.

Le sélectionneur a même reconnu avoir du mal à parler de la prestation de son équipe. "Ça me fait mal pour les joueurs. On ne méritait pas qu’on accorde ce but aux pays de Galles. On peut parler de la prestation, on peut exiger qu’on soit meilleurs et j’accepte cela mais cette décision… s’il vous plaît ! Ce n’est pas un système fiable. Ce soir, l’arbitre avait pris la bonne décision et il a été contredit par un système défaillant. C’est très frustrant."

"A moins d’avoir deux buts d’avance, on n’est jamais à l’abri à Cardiff"

Pays de Galles - Belgique : 11 juin 2022 (1-1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

S’il a consacré la majorité de ses réponses à cette polémique, Martinez a également évoqué d’autres aspects de la rencontre et est notamment revenu sur les moments clés de ce match.

"On s’attendait à un match serré. Je suis un peu déçu du manque de finition en première période, on a eu deux bonnes opportunités avec Leandro Trossard et Yannick Carrasco. On aurait dû faire mieux sur ces actions-là. On voulait marquer ce premier but et on est parvenus à le faire. Après avoir pris l’avantage, on n’a pas géré notre avance aussi bien que nous aurions dû. A moins d’avoir deux buts d’avance, on ne peut jamais se sentir à l’abri quand on joue ici", a déclaré un Martinez encore sous le coup de l’émotion.

L’Espagnol a toutefois tenu à signaler des points positifs après cette rencontre. "Je suis content des joueurs qui ont été titularisés. On a vu de bons Dedryck Boyata et Arthur Theate. Ils ont été courageux face à cette équipe galloise qui tentait toujours de s’infiltrer. Leander Trossard a continué sur sa lancée du match contre la Pologne. Il a pris un rôle plus important dans cette équipe. A part cette opportunité manquée, il a livré une prestation très solide."

Articles recommandés pour vous