Tennis

Masters Next Gen : Korda, Nakashima, Báez et Alcaraz, quatre noms pour un trône

Qui remportera le Masters Next Gen ?

© AFP

Le Masters Next Gen a vu le jour en 2017 à Milan. Le petit frère de l’ATP Finals se base sur le même système que son aîné en regroupant les huit meilleurs joueurs de la saison. La seule condition ? Avoir moins de 22 ans.

Alors que le tournoi des Maîtres, qui déménage à Turin après douze saisons disputées à Londres va débuter dans quelques jours, l’édition lombarde verra ses demi-finales se jouer ce vendredi. Souvent critiqué pour son côté expérimental (le Masters Next Gen se joue en cinq sets comprenant des manches en quatre jeux), son palmarès, lui, ne ment pas. Si Chung Hyeong a été trahi par ses blessures, Stefanos Tsitsipas et Jannik Sinner ont déjà soulevé le trophée avant de s'imposer sur le circuit ATP.

A quelques heures de ces rencontres, l'occasion est idéale pour faire un petit tour d’horizon sur ces espoirs du tennis mondial, quelque peu méconnus du grand public.

Sebastian Korda (Etats-Unis) – 21 ans – ATP 39 : un fils de qui veut se faire un prénom

Sebastian Korda vise une place en finale du Masters Next Gen.
Sebastian Korda vise une place en finale du Masters Next Gen. © AFP

Peu connu du grand public avant cette saison 2021, son nom est familier dans le monde de la petite balle jaune. Fils de Regina Kordová (ancienne quart de finaliste de Roland Garros) et de Petr Korda (vainqueur de l’Open d’Australie 1988 et numéro deux mondial à l’époque), Sebastian arrive sur le circuit dans le but de se faire un prénom.

Et vu sa progression plutôt vertigineuse cette année, c’est plutôt bien parti pour l’Américain de 21 ans. Classé à la 249e place à la fin de l’année 2019, Korda a fait un grand bond au classement pour finir aux portes du top 100 à l’aube de cette année 2021.

Le frère de Jessica et Nelly, toutes deux joueuses de golf pro, a tout bonnement réalisé la meilleure saison de sa carrière. En début d’année, il fête son entrée dans le top 100 en remportant le deuxième challenger de sa carrière, à Quimper (France). Quelques mois plus tard, il fait sensation au Masters 1000 de Miami où il atteint les quarts de finale après avoir battu le fantasque Fabio Fognini, le surprenant Aslan Karatsev et le top 10 Diego Schwartzman. Il s’incline finalement contre le puissant Andrey Rublev.

En confiance après un début de printemps encourageant, le puissant droitier d’1m96 fait son entrée dans le top 50 et décroche le premier titre ATP de sa carrière en battant Marco Cecchinato à Parme.

Grâce à un jeu tout en puissance et une mobilité plutôt intéressante au vu de sa grande taille, Korda vit actuellement la meilleure période de sa carrière et tentera de boucler l’année par un titre retentissant.

Son parcours : victoires face à Hugo Gaston en cinq sets, Sebastian Báez et Lorenzo Musetti en trois sets.

 

Brandon Nakashima (Etats-Unis) – 20 ans – ATP 63 : du Masters Junior au Masters Next Gen ?

Nakashima défiera son compatriote Korda pour une place en finale.
Nakashima défiera son compatriote Korda pour une place en finale. © AFP

Né dans le pays de l’Oncle Sam d’un père japonais et d’une mère vietnamienne, ce fils de pharmaciens opte pour la nationalité américaine.

Nakashima fait son entrée dans le circuit professionnel en 2019 après une saison plus encourageante dans le circuit espoir où il remporte le Masters Junior. Arrivé avec l’étiquette de numéro trois mondial chez les jeunes, le natif de San Diego parvient à gérer la pression en accédant directement à des demi-finales sur le circuit challenger.

Après une année 2020 encourageante, couronnée de succès retentissants face à des habitués du circuit (Jiri Vesely et Cameron Norrie), le droitier confirme en 2021. S’il n’a pas encore remporté de titres ATP, il a atteint deux finales de 250 et a soulevé deux trophées sur le circuit challenger.

Classé à la 63e place mondiale, le protégé de Dusan Vemic vit, lui aussi, la meilleure période de sa carrière et tentera d’en profiter face à son compatriote Korda ce vendredi à 19h.

Son parcours : victoire en quatre sets face à Juan Manuel Cerundolo, défaite en trois sets contre Carlos Alcaraz et victoire en quatre manches face à Holger Rune.

Carlos Alcaraz (Espagne) – 18 ans – ATP 32 : le successeur de Nadal au style de Federer

Alcaraz est le joueur en forme et grand favori du tournoi.
Alcaraz est le joueur en forme et grand favori du tournoi. © AFP

Carlos Alcaraz est définitivement le joueur du moment ! Tête de série numéro un après une fin de saison complètement folle, le jeune prodige né en 2003 respire la grande forme.

Records de précocité. Voilà comment résumer le protégé de Juan Carlos Ferrero. Arrivé sur le circuit challenger à 15 ans, il devient le plus jeune joueur à battre un membre du top 50 (à l’âge de 16 ans, face à Albert Ramos). Quelques mois plus tard, il devient le cinquième joueur à remporter trois tournois challengers avant l’âge de 18 ans.

Malgré ces records et ces espoirs placés en lui, celui qui est vu comme le successeur espagnol de Rafael Nadal malgré un style de jeu qui se rapproche de Roger Federer, n’en reste pas là et réalise une saison 2021 tout bonnement étourdissante. Vainqueur de David Goffin à l’Australian Open, il enchaîne sur une saison sur terre battue plus qu’intéressante, ponctuée par un beau troisième tour à Roland Garros. L’apothéose arrive quelques semaines plus tard, à Umag, où il soulève son tout premier titre sur le circuit ATP. Mais le Murcien n’en reste pas là et se fera connaitre du grand public cet été, à l’US Open. Au terme d’un thriller, il élimine Stefanos Tsitsipas et atteint les quarts de finale du Grand Chelem américain.

Sa fin de saison montre son niveau et son énorme potentiel, avec des victoires face au revenant Andy Murray, au top 10 Matteo Berrettini et à l’homme en forme Jannik Sinner.

Son parcours : Victoires en trois sets face à Rune et Nakashima avant de céder un set contre Cerundolo.

Sebastián Báez (Argentine) – 20 ans – ATP 111 : le nouveau Schwartzman ?

Baez est la grande surprise de ce dernier carré.
Baez est la grande surprise de ce dernier carré. © AFP

Argentin, petit gabarit, droitier, revers à deux mains, casquette à l’envers et très à l’aise sur terre battue. Non, il ne s’agit pas de Diego Schwartzman, mais de Sebastián Báez.

Le natif de Buenos Aires est, sans aucun doute, la grande surprise de ce carré final. Si personne ne s’attendait à le voir à ce stade, le jeune droitier a cependant réalisé une excellente saison 2021.

Premier sudaméricain à atteindre les demi-finales du Masters Next Gen, le protégé de Sebastian Gutierrez a remporté pas moins de cinq titres sur le circuit challenger, devenant ainsi le plus jeune joueur à réaliser cet exploit.

Plus surprenant encore, Báez n’avait disputé qu’une seule rencontre en indoor avant le rendez-vous milanais. Grâce à un jeu basé sur une étonnante agressivité malgré sa petite taille, l’Argentin a surpris tout le monde en battant Lorenzo Musetti, régional de l’étape.

Il tentera de poursuivre son rêve italien en tentant de battre Alcaraz aux alentours de 21h ce vendredi.

Son parcours : victoires en quatre sets face à Musetti et en trois manches face à Hugo Gaston. Défaite contre Korda en trois sets.

Qui sera donc le nouveau Maître parmi les jeunes pousses du circuit ? Réponse ce samedi.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous