Les Choix de Musiq3

Matthias Goerne et Jan Lisiecki célèbrent Beethoven par une de ses faces les moins connues : la mélodie

© © Tous droits réservés

La critique de Nicolas Blanmont

Rencontre au sommet et de saison. Un vieux renard de la mélodie allemande – le baryton Matthias Goerne – et un jeune loup du piano international – le canado-polonais Jan Lisiecki – s’unissent pour célébrer Beethoven par une de ses faces les moins connues : la mélodie.

Ce n’est pas une intégrale, certes – on en recense 80 en tout, il y en a 23 sur ce disque – mais un bel aperçu, depuis les six lieder de l’opus 48 jusqu’aux six du cycle An die ferne Geliebte opus 98 en passant par des titres plus ou moins connus (surtout moins) comme Resignation, Gesang aus der Ferne, Adelaide ou Das Liedchen von der Ruhe.

Joyaux oubliés ? On n’atteint sans doute pas les sommets d’intensité des mélodies de Schubert, mais certaines mélodies sont superbes. Et comme la complicité règne entre les deux interprètes, c’est un très joli cadeau d’anniversaire à Beethoven 

CD Deutsche Grammophon/Universal

Ecoutez un extrait du disque

Loading...

Sur le même sujet

Matthias Goerne chante les Wesendonck lieder de Wagner

Concert en replay : Jan Lisiecki est en concert avec l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège

Concert

Articles recommandés pour vous