Monde Afrique

Mauritanie : l'ex-président Aziz renvoyé devant un tribunal pour corruption présumée

01 juin 2022 à 18:05Temps de lecture1 min
Par Belga

L'ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz sera jugé par un tribunal pour corruption présumée avec 11 autres dignitaires de son régime, sur décision du juge mauritanien en charge de l'enquête.

L'ex-président et ses 11 co-inculpés sont notamment accusés de "corruption, blanchiment d'argent et enrichissement illicite". M. Ould Abdel Aziz avait été inculpé en mars 2021, en même temps que plusieurs hautes personnalités, pour ces faits présumés qui auraient été commis quand il dirigeait le pays de 2008 à 2019.

Parmi ses co-inculpés figurent un de ses gendres, deux anciens Premiers ministres et plusieurs anciens ministres et hommes d'affaires. 

Aucune date n'a été annoncée pour la tenue du procès.

Le juge n'a pas suivi le parquet qui avait requis "le renvoi de toutes les personnes inculpées devant la cour", deux d'entre elles ayant été blanchies: un ancien ministre des Finances et un ancien directeur de la société nationale industrielle et minière (SNIM), selon la même source. Quatorze personnes étaient initialement visées. 

L'avocat de l'ex-président, Me Mohameden Ould Icheddou, a confirmé mercredi à l'AFP l'information sur le renvoi de M. Aziz et de ses co-inculpés devant un tribunal.

L'ex-chef d'Etat a été placé en détention en juin 2021 pour non-respect, selon la justice, des mesures de son contrôle judiciaire et trouble à l'ordre public, avant d'être relâché début janvier pour raisons de santé.

La justice avait été saisie en août 2020 du rapport d'une commission d'enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur des faits présumés de corruption et de détournement de fonds publics pendant les plus de 10 années de pouvoir de M. Aziz.

Sur le même sujet

La Mauritanie célèbre ses cités caravanières pour faire revenir les touristes

Voyages

Articles recommandés pour vous