Jupiler Pro League

Mazzu reste confiant après le revers à l’Union : "On ne va pas tout remettre en question à cause d’une défaite"

Felice Mazzu n’a pas réussi à inverser la tendance ce dimanche soir. Les Mauves ont une nouvelle fois buté sur le bloc unioniste (2-1), dans le cadre de la 6e journée de Pro League.

C’est un Felice Mazzu, bon perdant qui s’est présenté à l’interview d’après match. Pour le coach mauve, ses joueurs ont commencé à jouer bien trop tard : " Il a manqué notre première mi-temps, tout simplement. Je pense qu’on a commencé le match en fin de première mi-temps. On a offert le premier but. On est trop gentils dans les duels, et c’est de cette manière qu’on prend le deuxième but".

Les hommes de Mazzu se sont enfin réveillés, en seconde période : "En deuxième période on s’est créé plus d’occasions que l’Union, et cela malgré notre match de jeudi en Conférence league. En tout cas, on a passé une bonne partie de notre deuxième mi-temps dans la partie adverse du terrain avec beaucoup d’envie. Et voilà, maintenant, il faut bien réfléchir et analyser cette première mi-temps. On manque d’intensité dans les duels. On sait tous qu’on a beaucoup de jeunes joueurs et qui savent manier le ballon mais qu’on doit encore progresser dans l’impact".

Pas de renforts attendus d’ici là fin du mercato

A la pause Felice Mazzu a sorti Raman, Amuzu et Kana, remplacés par Silva, Refaelov et Sadiki. Des changements pour essayer de relancer la mécanique mauve : "Après ce qu’on a montré en première mi-temps, je pense qu’il fallait tenter quelque chose et concerner d’autres joueurs. Ils ont apporté quelque chose de différent."

A un quart d’heure de la fin, Wesley Hoedt a dû céder sa place à Mario Stroeykens, un changement qui n’a pas plus au défenseur central néerlandais : "Il n’était pas content. Un joueur qui sort n’est pas spécialement content. Après, voilà, ce sont ce sont des choses qui arrivent. J’aurai une discussion avec lui."

Interrogé sur l’arrivée d’éventuels renforts d’ici là fin du mercato, Felice Mazzu a répondu tac au tac : "Jeudi, après notre qualification en Conference League, tout le monde était heureux. On ne va pas tout remettre en question à cause d’une défaite et commencer à parler de renforts. On doit se remettre en question mais il faut continuer à donner de la confiance au groupe", a conclu le coach anderlechtois.

Articles recommandés pour vous