RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Mbaye Leye avant de recevoir le Beerschot : "Le Standard est maître de son destin..."

Le Standard vise les Play-Offs 2 avant la Coupe de Belgique
17 avr. 2021 à 08:00Temps de lecture5 min
Par Pierre Capart

Après les succès décrochés face à La Gantoise et à Eupen, le Standard s’est (re)placé en ordre utile au moment d’aborder le sprint final. En l’espace de huit jours, l’équipe de Sclessin va disputer les deux matches les plus importants de sa saison. Deux finales en quelque sorte, avec les Play-Offs 2 et la coupe de Belgique comme enjeux et l’avenir européen en toile de fond. A la veille d'affronter le Beerschot, un concurrent direct dans la lutte pour le Top 8, Mbaye Leye, l’entraîneur du Standard sait que cette rencontre sera décisive pour la suite de la saison…


►►► À lire aussi Nicolas Gavory : "On est largement capable de continuer en play-offs 2 et de gagner la Coupe"

►►► À lire aussi : Pro League : résultats et classement


Mbaye Leye, vu l’importance des deux matches que le Standard s’apprête à disputer, face au Beerschot et puis en finale de coupe contre Genk, votre discours envers les joueurs a-t-il changé cette semaine, à l’entraînement ?

" Non, ma communication et ma philosophie restent les mêmes. Ce qui a peut-être changé dans mon discours, ce sont mes exigences. Je suis là pour maintenir la motivation de mes joueurs et veiller à ce qu’ils ne se reposent pas sur leurs lauriers. Rien n’est encore acquis et je dirais même que tout reste donc à faire. Je ne pense pas que ce soit utile de vous rappeler d’où nous venons. On a redressé la barre mais il faudra confirmer lors des deux prochains matches, à commencer par celui de ce dimanche face au Beerschot. Comme contre Gand et Eupen, il faudra se montrer efficace. Nous n’avons pas le choix, nous devons gagner pour être en Play-Offs 2 et préparer au mieux la finale de Coupe contre Genk "

Même si on a déjà utilisé cette expression à plusieurs reprises cette saison, les deux prochains matches seront décisifs pour l’avenir du Standard ?...

" C’est vrai. Vu la saison compliquée du Standard, de nombreux matches ont déjà été qualifiés de décisifs mais ici, c’est la dernière ligne droite et forcément ces deux prochains rendez-vous s’annoncent vraiment cruciaux. Donc, c’est à nous, les joueurs et le staff du Standard a répondre présent  pour atteindre ces objectifs. Nous voulons gagner la coupe mais aussi, je le répète, participer aux Play-Offs 2. C’est très important pour le club "

Au vu des deux deniers matches, on peut dire que le Standard arrive en forme au bon moment ?

"Oui, on arrive en forme pour le sprint final et je pense que nos adversaires l’ont bien compris. Ce qui a changé, c’est notre efficacité devant le but adverse mais aussi sur le plan défensif. A Eupen, je trouve que nous avons été très bons dans nos transitions et on a ainsi pu faire la différence. J’espère que cette régularité et cette efficacité ne vont pas nous quitter lors des deux prochains matches. Je m’attends à des rencontres difficiles mais aussi très différentes. Tout d’abord, un match fermé contre le Beerschot avant une finale de coupe qui s’annonce plus ouverte entre deux équipes qui voudront faire le jeu ". 

Dimanche, vous suivrez d’une manière ou d’une autre les résultats de vos principaux concurrents dans la course aux Play-Offs 2 ?

" Non, pas du tout parce que nous sommes désormais maîtres de notre destin. On a la chance, si on veut, d’aborder ce match en étant classé 7ème et on va essayer de décrocher la 6ème place si c’est possible. En tout cas, c’est notre objectif. Ce serait bien de finir sixièmes après les déboires que nous avons connus cette saison. Et puis, cette année, les points obtenus en championnat vont compter en Play-Offs 2. C’est pour cela que nous devons gagner ce dimanche et si possible avec la manière. C’est ça l’essentiel, donc je n’écouterai pas ce qui se passe ailleurs au même moment... "

On verra donc un Standard conquérant dimanche face au Beerschot ?

" Oui, en tout cas tourné vers l’offensive. C’est notre philosophie, la mienne et celle des joueurs. On joue toujours pour gagner. Nous avons des atouts offensifs, la manière, le style, le pressing et la volonté d’aller vers l’avant. En plus,  nous n’avons pas une équipe capable de jouer pour un point ou pour garder un résultat. Ce n’est pas dans notre ADN. Le Standard est une équipe offensive et nous allons encore le démontrer dimanche face au Beerschot "


►►► À lire aussi Pro League : Play-Offs et descente, les différents scénarios... et les vérités statistiques

►►► À lire aussi Le Standard a cédé ses droits TV à une banque allemande


 

Le Beerschot est aussi une équipe tournée vers l’offensive, qui marque pas mal de buts mais qui en encaisse aussi beaucoup. Les Anversois ont déjà concédé 61 buts cette saison. C’est donc une bonne chose pour le Standard ?

" C’est vrai que le Beerschot encaisse beaucoup mais nous allons jouer comme si nous affrontions Anderlecht ou Gand parce que cette équipe anversoise possède aussi de très bons joueurs comme Raphaël Holzhauser. L’Autrichien faisait partie de favoris pour le dernier Soulier d’Or. C'est un meneur de jeu capable de faire seul la différence. Mais il y a aussi d’autres joueurs déroutants au Beerschot même si Tarik Tissoudali a quitté le club pour rejoindre celui de la Gantoise. Nous connaissons les points forts des Anversois mais nous n’allons pas changer notre philosophie, ni notre schéma de jeu. On va essayer de marquer le plus tôt possible " 

Pour ce match, vous serez toujours privé de Merveille Bokadi ?

" Je ne sais pas encore le dire. Notre défenseur est toujours en délicatesse avec ses adducteurs et cela depuis la semaine dernière. C’est la raison pour laquelle il n’avait pas joué à Eupen. Merveille Bokadi va toutefois reprendre avec le groupe ce samedi et puis on prendra une décision. Il faudra voir s’il est apte ou non à jouer. On ne prendra de toute façon aucun risque avec lui. Et en ce qui concerne Joao Klauss, il ressent toujours des douleurs à la cheville mais il peut quand même jouer et ça c’est plutôt positif.

Un mot sur Zinho Vanheusden qui a pu reprendre les entraînements ?

" C’est un fameux boost pour lui. Il est heureux de pouvoir s’entraîner à nouveau même si pour l’instant, c’est en individuel avec les kinés.  Il travaille le physique pour lui permettre de résister à une certaine intensité. Il est donc en phase de réathlétisation. Zinho s’entraînera de manière individuelle jusqu’à la finale. Ensuite, il pourrait reprendre avec le groupe pour les échauffements avec ballon. Il pourrait donc entrer dan une dynamique où il deviendrait un joker mais on va y aller progressivement vu la gravité de sa blessure et le rôle qu’il occupe dans l’équipe. On prendra donc le temps nécessaire pour qu’il revienne à 100% "

Mbaye, si le Standard gagne ces deux prochains matches, on pourra dire que la saison est réussie pour le Standard, même si l’ambition initiale était de jouer le Top 4 ?

" Oui, bien sûr. Si le Standard parvient à terminer 6ème et à remporter ensuite la Coupe, je trouve que la saison sera pleinement réussie. C’est clair qu’un club comme le Standard doit toujours viser le Play-Offs 1 mais vu les difficultés rencontrées tout au long de cette saison, on se contentera de la coupe et des Play-Offs 2. On pourrait ainsi continuer à jouer jusqu'à la fin de la saison avec un trophée à la clé. Ce serait donc un bilan positif selon moi ".

 

Articles recommandés pour vous