Environnement

McDonald’s : Carl Icahn, milliardaire, se lance dans la bataille sur le traitement des porcs

McDonald’s : Carl Icahn, milliardaire, se lance dans la bataille sur le traitement des porcs.

© Emmanuel Dunand/AFP

21 févr. 2022 à 12:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

L’homme d’affaires multi-milliardaire Carl Icahn, qui fait campagne pour que McDonald’s cesse de se fournir auprès de certains éleveurs, cherche à faire élire des alliés au conseil d’administration du géant des fast-foods.

L’homme d’affaires milite contre l’usage des cages de gestation

"Carl Icahn a nominé Leslie Samuelrich et Maisie Ganzler pour l’élection de 2022", a confirmé McDonald’s dans un communiqué dimanche. Cette nomination "est liée à un sujet très précis sur les engagements de l’entreprise relatifs aux porcs, sur lequel (l’ONG) Humane Society a déjà fait une proposition aux actionnaires", précise le groupe américain, avant d’assurer être un "leader" sur cette question.

Le milliardaire reproche à McDonald’s de s’approvisionner en viande chez des éleveurs qui gardent les truies pleines dans des cages trop petites à ses yeux.

L’entreprise avait annoncé en 2012 qu’elle demanderait à ses fournisseurs de progressivement arrêter d’utiliser des cages de gestation trop petites pour qu’une truie pleine puisse se retourner. Mais la chaîne de restaurants n’a pas tenu ses promesses, selon M. Icahn.

Connu pour sa propension à entrer au capital d’entreprises pour demander des mesures radicales et engranger ensuite de juteux profits, il a assuré qu’il ne s’agit pas dans ce cas d’une affaire financière. "Je ressens vraiment de l’émotion à l’égard de ces animaux et la souffrance inutile qu’on leur fait subir", a-t-il dit dans une interview sur la chaîne Bloomberg.

La chaîne défend son bilan en matière de bien-être animal

McDonald’s a de son côté indiqué dimanche qu’il n’achetait "que 1% environ de la production de porc américaine". D’après le groupe, son engagement de 2012 a largement contribué à ce que "30 à 35% de la production de viande de porc aux Etats-Unis" soit désormais réalisée avec des "systèmes d’élevage en groupe".

"D’ici la fin 2022, l’entreprise s’attend à ce que 85 à 90% de sa viande de porc américaine provienne de truies qui n’auront pas séjourné dans des cages de gestation", mentionne McDonald’s (contre 60% actuellement, d’après son site internet).

La chaîne de fast-food décoche en outre une attaque contre M. Icahn, "l’actionnaire majoritaire de Viskase, une entreprise qui produit et fournit des emballages pour l’industrie du porc et de la volaille". "Il est intéressant de noter que M. Icahn n’a pas appelé publiquement Viskase à adopter des engagements similaires à ceux pris par McDonald’s en 2012", remarque la société.

Japon : McDonald’s rationne les frites (images du 24/12/2021)

McDonald's rationne les frites au Japon à cause d'inondations et de la pandémie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Kurt Zouma écope de 250.000£ d'amende pour maltraitance sur son chat, soit deux semaines de salaire

Premier League - Football

La proximité des fast-foods n'aurait pas (forcément) d'impact sur l'obésité infantile

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous