RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sciences et Techno

Médecine : marcher à nouveau grâce à la stimulation électrique

Michel Roccati, paraplégique suite à un accident de moto il y a 4 ans, marche à nouveau grâce à la stimulation électrique.
08 févr. 2022 à 16:05Temps de lecture2 min
Par Pascal Bustamante

Michel Roccati s'aide d'une tribune. Ses pas sont hésitants et saccadés mais cette sortie dans le parc de l'hôpital universitaire de Lausanne n'aurait pas pu être envisagée quand, il y a 4 ans, la sévère lésion de sa moëlle épinière avait été occasionnée par un accident de moto. A présent, il marche à nouveau grâce à un stimulateur électrique implanté.

Le principe

Jocelyne Bloch (Hôpital universitaire de Lausanne) et Grégoire Courtine (Institut fédéral suisse de technologie)
Jocelyne Bloch (Hôpital universitaire de Lausanne) et Grégoire Courtine (Institut fédéral suisse de technologie) Reuters

Une équipe formée d'une neurochirurgienne suisse, Jocelyne Bloch et de Grégoire Courtine, de l'Institut fédéral suisse de technologie (EPFL) a implanté des stimulateurs dans l'abdomen de 3 hommes, tous accidentés de la route et paralysés des membres inférieurs. Les appareils pilotés par une tablette amplifient les signaux émis par le cerveau à destination des jambes, trop faibles suite aux lésions de la moëlle épinière des trois patients. Jocelyne Bloch, de l'hôpital universitaire de Lausanne (CHUV), explique: 

"Dans cette étude, nous décrivons une technologie spécialement conçue, un nouveau réseau d'électrodes avec des électrodes positionnées avec précision afin d'activer toute la région de ce cordon d'alimentation impliquant le contrôle du mouvement du tronc et des jambes. Donc, une technologie beaucoup plus précise qui nous a permis de cibler les personnes atteintes de la forme la plus grave des lésions de la moëlle épinière, une lésion de la moëlle épinière cliniquement complète, pas de sensation, aucun mouvement. Et pourtant, grâce à cette technologie, ils ont pu marcher, de manière indépendante, à l'extérieur, en dehors du laboratoire."

Un dispositif personnalisé

Le logiciel qui pilote l'implant est finement paramétré et individuellement adapté à chaque patient. Il faut aussi indiquer au dispositif l'activité choisie par la personne implantée: marche, vélo ou nage. L'utilisation de l'implant suppose aussi un apprentissage. Jocelyne Bloch: 

"Chez une personne en bonne santé, il y a un message du cerveau qui passe par la moëlle épinière et qui active ensuite les moto-neurones qui activent les muscles. Et c'est quelque chose à quoi nous ne pensons même pas. Cela vient automatiquement,on peut parler et faire d'autres choses en marchant. Donc, c'est quelque chose qu'il faudra réapprendre quand on le fera avec la stimulation. Ce n'est pas si naturel, mais cela devient de plus en plus naturel au fur et à mesure que l'on s'entraîne."

Essais cliniques de plus grande envergure

Les premiers essais en laboratoire sont encourageants. Le prototype va encore être amélioré comme l'explique Grégoire Courtine de l'Institut fédéral suisse de technologie:

"La prochaine étape consiste à appliquer la même précision dans le développement de la plateforme de neurostimulation. Donc, le système implantable qui se trouve dans l'abdomen et qui délivre la stimulation, doit être plus précis et très connecté. Ce qui signifie que l'on puisse le contrôler avec une montre connectée avec un téléphone. Ainsi, le patient pourra très facilement activer la stimulation et utiliser cette technologie dans la vie réelle. C'est presque finalisé. Nous développons cette technologie. Et dans environ un an, nous lancerons un essai clinique, principalement aux États-Unis, afin de tester cette technologie sur un grand nombre d'individus, probablement entre 70 et 100 individus."

Une technologie déjà utilisée à d'autres fins

La neurostimulation a déjà été développée, entre autres en Belgique, pour lutter contre les douleurs chroniques. Dans ce cas, il s'agit d'inhiber le message de douleur se dirigeant vers le cerveau. Une autre application des électrodes implantables, de plus en plus précis depuis quelques années.

Sur le même sujet

"Lève-toi et marche": un paraplégique réussit à marcher sous stimulation électrique

Articles recommandés pour vous