RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Mehdi Bayat : "Je ne crois pas en la BeNeLiga"

Mehdi Bayat
29 janv. 2020 à 10:24Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

Mehdi Bayat a accordé un entretien à Het Laatste Nieuws mercredi. Le président de l’Union Belge est notamment revenu sur la question du salaire et de la prolongation de contrat de Roberto Martinez dont nous vous parlions mardi.

L’homme fort de la Fédération et du Sporting de Charleroi a également évoqué les réformes à apporter au football belge en prenant notamment une position hostile par rapport au projet d’une compétition belgo-néerlandaise (BeNeLiga). "Sportivement, ce serait une compétition fantastique", a admis Bayat qui a pris connaissance de l’étude de faisabilité pratique entreprise par Deloitte et évoquant un "potentiel sportif et économique important".

Il a cependant émis des réserves. "On me demande souvent pourquoi je ne m’implique pas plus dans les réflexions sur la BeNeLiga. La réponse est simple : je ne m’engage réellement que dans les projets dans lesquels je crois. Je vois plusieurs points de blocage avec cette compétition. Un exemple : l’attribution des tickets européens. Cela me semble improbable que la Belgique et les Pays-Bas puissent conserver le nombre de tickets européens dont ils disposent actuellement. A côté de cela, je ne suis pas convaincu que l’entièreté du football belge tire des bénéfices de ce format. C’est pour ça que je pense que cela ne va se concrétiser."

Mehdi Bayat s’est également montré très clair par rapport au format de notre compétition. "Je suis contre une première division à 20 équipes. C’est la pire chose qui puisse arriver. Les clubs qui envisagent cela ont peu d’ambition. Je suis un partisan des play-offs. Cela amène de l’intensité et de la visibilité au championnat. Il faut cependant trouver une solution pour les play-offs 2. Personnellement, j’insérerais une possibilité d’être relégué et permettrais au vainqueur d’accéder aux barrages d’une compétition européenne. Je le répète, une compétition à 20 signifierait la fin du football professionnel belge. Je suis pour le changement mais dans le bon sens."

Lors de cet entretien avec HLN, l’administrateur délégué du Sporting de Charleroi a aussi vanté les mérites de son club qui "est, avec le Club de Bruges, le club le mieux structuré en Belgique."

Sur le même sujet