RTBFPasser au contenu
Rechercher

Diables Rouges

Mehdi Bayat : "Roberto Martinez a dû faire un travail d'équilibriste pour s'accorder avec les clubs"

Mehdi Bayat : "Roberto Martinez a dû faire un travail d’équilibriste pour s’accorder avec les clubs"
08 sept. 2020 à 19:30Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda

Après le retour de Thibaut Courtois à Madrid avant le match contre le Danemark, c’était au tour de Romelu Lukaku et de Yannick Carrasco de quitter le rassemblement des Diables pour rejoindre leurs clubs respectifs. Interrogé par Pierre Deprez avant le match de la Belgique contre l’Islande, le président de l’Union Belge Mehdi Bayat a justifié ces choix en évoquant une situation particulière. "Il faut bien être conscient de la situation dans laquelle nous sommes. Roberto Martinez a dû faire un travail d’équilibriste pour trouver les accords nécessaires en faisant en sorte que les joueurs puissent venir. En dehors du problème Covid, certains joueurs n’ont pas encore eu l’occasion de s’entraîner en club. Il fallait donc faire attention à respecter tous les desiderata afin de garder une bonne relation entre la fédération et tous les clubs dans lesquels évoluent nos joueurs.

Y-a-t-il eu des pressions ? Je n’appellerais pas cela des pressions. Mais il faut être prudent pour éviter tout risque sanitaire. Je ne parle pas uniquement du virus mais aussi des blessures. Par ailleurs, il est tout à fait agréable de se rendre compte qu’avec un groupe réduit, privé de nos stars internationales, nous avons été capables de faire un match extrêmement sérieux. C’est tout à l’honneur de notre groupe et de notre sélectionneur."

Autre question sur la table, le huis clos en vigueur pour ces rencontres des Diables rouges. Un scénario que l’Union Belge espère ne plus revivre. "L’UEFA va faire un match test ce 24 septembre avec la Supercoupe d’Europe entre Séville et le Bayern. Il y aura du public dans le stade. J’espère qu’à partir du mois d’octobre, nous pourrons avoir du public aussi ; certainement pas un stade plein mais au moins quelques spectateurs. J’espère qu’on aura des spectateurs lors de notre premier match à Bruxelles."

Le président de l’Union Belge a également été titillé sur l’égalité hommes-femmes au sein de la Fédération. La semaine dernière la fédération Brésilienne a notamment fait savoir que des primes équivalentes seraient versées aux sélections masculine et féminine. "Le football féminin est en train d’évoluer au fur et à mesure. Nous n’en sommes qu’au début", a répondu Bayat. "L’idée et la réflexion ne sont pas mal. Aujourd’hui dans notre société, nous cherchons à avoir une certaine égalité entre les hommes et les femmes. Ça prendra peut-être un peu de temps mais, qui sait, peut-être qu’un jour ce sera le cas dans le football aussi."

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous