RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Par Ouï-dire

Melina Mercouri, 'la dernière déesse grecque'

Par Ouï-dire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 août 2022 à 16:00Temps de lecture117 min
Par RTBF La Première

Star internationale, figure majeure de la résistance contre la dictature des colonels en Grèce, puis ministre de la Culture, Melina Mercouri (1920-1994) a vécu une vie dense, pleine de rêves, de luttes, d’espoirs. Nina Alexandraki dresse son portrait en deux épisodes.

Le premier épisode revient sur le parcours cinématographique de Melina Mercouri.

"Il y a, en effet, dans cette désinvolture royale, ce mépris de la possession, de la comédie, un don très violent et mystérieux pour la liberté. Tout se passe chez Melina comme si la liberté n’était pas seulement la rupture des amarres, mais comme si elle était constructrice d’un autre ordre de possession. Ne rien posséder, c’est posséder Athènes, la mer, l’amour, la joie, et aussi le pur désespoir. Ainsi est Melina, citoyenne de la mer, citoyenne de la liberté", écrit Marguerite Duras sur celle qu’on a par la suite identifiée comme “la dernière déesse grecque”.

Illustration : Getty Images

Melina Mercouri, deuxième partie : le volet politique

Actrice, chanteuse, Melina Mercouri a été une personnalité politique de la Grèce après la chute des colonels. Elle est successivement députée du Mouvement socialiste panhellénique pour Le Pirée en 1978 et ministre de la culture, de 1981 à 1989, puis de 1993 jusqu’à sa mort.

Elle s’est battue notamment, mais sans succès, pour le retour des frises du Parthénon exposées au British Museum.

Dans ce deuxième épisode, nous sommes dans le volet politique de sa vie.

Illustration : Belga Images

Par Ouï-dire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement


Une réalisation de Nina Alexandraki.

Intervenant. es : Spyros Merkouris, Jack Lang, Ricky Dassin, Manouela Pavlidou, Georges Moustaki.

Entretien avec Marguerite Duras

Archives : Sonuma, ERT (Radio-télévision grecque), INA 

Avec les voix de : Clémence Meunier, Galatée Bardey, Nina Alexandraki


 

Sur le même sujet

Il y a 35 ans disparaissait Dalida

Entrez sans frapper

[SERIE VIDEO] Elles tournent ! Ce que les femmes ont apporté au cinéma

Décadrages

Articles recommandés pour vous