RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sous couverture

Mélissa Da Costa : son rêve est devenu réalité

Mélissa Da Costa entourée de Thierry Bellefroid et de Lucile Poulain

Ce dimanche 27 mars à 22h55 sur la Trois, Thierry Bellefroid et Lucile Poulain accueillent Mélissa Da Costa dans "Sous Couverture". Elle viendra leur parler de son dernier roman Les douleurs fantômes paru chez Albin Michel.

Loading...

Quel parcours que celui de Mélissa Da Costa ! En quelques années, elle a réussi à se hisser dans le top 10 des meilleurs ventes  de livres. En 2021, Tout le bleu du ciel en format poche se vend à 331.610 exemplaires et la place en sixième position derrière Hervé le Tellier, Guillaume Musso, ou encore Mohamed Mbougar Sarr, prix Goncourt 2021. A seulement 31 ans et quatre livres à son actif, elle incarne parfaitement le dicton selon lequel il faut croire à ses rêves.

Originaire de Replonges près de Mâcon, la jeune Mélissa écrit dès son plus jeune âge, des contes pour enfants, des romans qu'elle ne terminait jamais. Cet amour de l'écriture ne la lâche pas. A 18 ans, elle entame la rédaction de Tout le bleu du ciel puis l'abandonne. Elle le reprendra dix ans plus tard avec le succès que l'on sait.

La jeune fille a les pieds sur terre, elle décide d'assurer ses arrières et étudie l'économie et la gestion à Lyon puis devient chargée de communication dans le domaine de l'économie et du climat. 

A vingt ans, elle part faire du bénévolat dans une association "Les petits frères des pauvres". Elle y accompagne des personnes démunies ou très isolées qui n'ont pas les moyens de s'offrir des vacances. Elle y côtoie des personnes atteintes d'Alzheimer.  Emue par cette maladie qui touche autant la personne que son entourage, elle prend conscience de l'importante de la résilience. Elle en fera une thématique récurrente dans ses livres.

"Tout le bleu du ciel" de Mélissa Da Costa

La jeune femme continue à écrire et à 25 ans, elle peut déjà se targuer d'avoir achevé deux romans. Etre remarquée par un éditeur lui semble inaccessible, elle décide alors d'auto-éditer sur Amazon. Mais ses livres se perdent dans les méandres d'Internet. En 2018, elle reprend Tout le bleu du ciel commencé alors qu'elle était en terminale et le termine. La jeune romancière aspire surtout à être lue et à recevoir des commentaires en dehors de son cercle de proches. Elle tente sa chance et le poste sur "Monbesteller.com", un hébergeur de livres numériques qui organise chaque année un concours avec à la clé, la possibilité de se faire repérer par les maisons d'édition. Deux mois plus tard,  c'est la bonne surprise. Son livre fait partie des cinq élus (sur les 3000 postés en ligne) par le jury et  se voit couronné du prix du premier roman. Last but not least, les éditions "Les Carnets Nord" ont également le coup de cœur et décident de le publier.

Malheureusement, un an après, "les Carnets Nord" mettent la clé sous le paillasson. Mélissa Da Costa est alors contactée par Albin Michel qui décide de l'intégrer dans la cohorte de ses auteurs. La suite, on la connait, le format poche de Tout le bleu du ciel" va connaître un destin exceptionnel atteignant même les 614.000 exemplaires vendus

 

"Les douleurs fantômes" de Mélissa Da Costa

Depuis, la jeune romancière a sorti trois romans  dont le petit dernier Les douleurs fantômes. Comme à chaque fois, elle tente de mettre en valeur la profondeur et la spiritualité qui se cachent dans les scènes de la vie quotidienne. Un peu à l'image de ses modèles, Katherine Pancol, Grégoire Delacourt ou David Foenkinos. Elle partage en tous cas avec eux un point commun, celui d'avoir été reçue par Thierry Bellefroid et Lucile Poulain dans "Sous Couverture".

Rendez-vous donc ce dimanche 27 mars à 22h50 sur la Trois ! 

Articles recommandés pour vous