RTBFPasser au contenu
Rechercher

Retour aux sources

« Mémoire de nos mères » : hommage aux femmes oubliées de la grande Histoire

Mémoire de nos mères
07 mai 2022 à 05:56 - mise à jour 07 mai 2022 à 11:17Temps de lecture3 min
Par Anne Schiffmann

Une fois n’est pas coutume, voici l’Histoire de la Grande guerre en Belgique racontée du point de vue des femmes.  À travers des récits de femmes d'aujourd'hui, ce film raconte comment leurs mères et grands-mères oubliées de la guerre 14-18, ont participé à la reconstruction du pays et ont contribué à l'émancipation des femmes. Une histoire racontée avec brio avec le concours de talentueuses comédiennes belges dont Anne Coessens.  

Mémoire de nos mères : un documentaire de Tristan Bourlard écrit avec Marianne Sluszny d’après son livre " Le chemin des femmes " à ne pas manquer dans Retour aux sources ce samedi 7 mai à 21h sur La Trois et à revoir sur Auvio

Mémoire de nos mères

Bande-annonce du documentaire "Mémoire de nos mères"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pendant la guerre 14-18, les femmes s’étaient engagées, elles aussi, pour défendre leur pays. Mais ces actes de courage ont été oubliés. Après la guerre, des femmes ont participé à la reconstruction du pays et ouvert le chemin vers le suffrage universel, leur droit au travail et à l'éducation. Là encore, l'Histoire n'a pas retenu leurs noms. 

Elles s’appellent Marguerite, Henriette, Gabrielle ou Claire ... Mêlant  témoignages d’hier et d’aujourd’hui, archives et animation, ce film leur rend un vibrant hommage. C'est elles, pionnières du féminisme, qui vont raconter comment elles ont contribué à relever la Belgique, un pays anéanti par une guerre meurtrière. " Si les Hommes nous ont oubliés, nous sommes encore vivantes dans le cœur de nos filles " dit une voix off en ouverture du film.

Un film à la mémoire de ces mères courages 

Ce film creuse la mémoire de nos aïeules, ces " mères courages " qui ont traversé la guerre et ses années de reconstruction. Ces femmes dont l’histoire a été occultée alors que leurs revendications sont à l’origine des acquis sociaux, économiques et politiques des femmes d’aujourd’hui, raconte Marianne Sluszny auteure du film.

Elle était pour le droit des femmes, elle ne voyait pas pourquoi les hommes devaient les dominer explique Claire qui parle ainsi de sa mère Henriette, une femme engagée qui, durant la Première Guerre mondiale, a suivi des cours accélérés à Londres pour devenir infirmière et rejoindre l’armée de son pays. Les garçons vont à la guerre, moi aussi je vais faire quelque chose. On passe ainsi du témoignage actuel de Claire évoquant sa mère, au récit d’Henriette à travers ses écrits interprétés avec talent par la voix d’une comédienne belge. Anne Coesens, Marie-Paule Kumps, Daniela Bisconti et d’autres encore : des comédiennes belges donnent voix à ces femmes, sur des images d’archives et une animation très réussie réalisée par le dessinateur Cédric Deru de Zestudio.

Il a fallu inventer une mécanique pour que les histoires intimes, fictionnalisées et animées de nos mères et le " réel " de leurs filles s’imbriquent pour constituer un ensemble intelligible pour la plus large audience et accepté comme documentaire explique le réalisateur Tristan Bourlard.

Pari réussi ! Au fil des 60 minutes, les récits des mères, que l’on revit grâce aux voix des comédiennes, aux animations et aux archives, s’entremêlent aux témoignages de leurs filles. Grâce à ce subtil mélange, ce film redonne vie à l’Histoire avec un grand H avec émotion et met en lumière ces femmes d’avant-garde qui se sont imposées dans tous les domaines de la société. Il fait sortir de l'ombre ces femmes qui ont fait bouger les lignes pour une société plus égalitaire; ces femmes qui se sont battues pour assurer leurs droits civils et politiques, le droit à l’éducation, le droit à exercer des métiers autrefois réservés aux hommes, le droit à l’égalité salariale et à davantage de liberté.  

Mémoire de nos mères est un film à la fois émouvant et réjouissant qui résonne comme une lutte à poursuivre. Une production Image Création en coproduction avec la RTBF

Sur le même sujet

La Fêtes des Mères, une tradition qui fait le tour du monde ... à des moments différents

Retour aux sources

Varda par Agnès : la leçon de cinéma comme autoportrait

La Trois

Articles recommandés pour vous