RTBFPasser au contenu
Rechercher

Mercato

Mercato : le joker Francis Amuzu cité un peu partout en Europe, Anderlecht pas vendeur ?

Francis Amuzu intéresse plusieurs clubs lors de ce mercato hivernal.

Peu souvent titulaire, Francis Amuzu sait se montrer indispensable du côté d’Anderlecht. Avec quatre buts et trois assists en 20 rencontres de championnat, l’ailier est un joker essentiel pour Vincent Kompany. Et avec de telles statistiques, il est normal que Francis Amuzu intéresse plusieurs clubs lors de ce mercato hivernal.

Souvent comparé à Jérémy Doku pour sa capacité à éliminer un joueur et pour sa pointe de vitesse, Francis Amuzu n’a par contre toujours pas quitté son club formateur. Alternant le très bon et le moins bon, Francis est pourtant un joueur fortement utilisé par Vincent Kompany comme joker.

Et le joueur s’en sort plutôt bien cette année. À tel point que plusieurs équipes européennes s’intéressent à lui. Ce vendredi, c’est le journal L’Équipe qui annonçait que Nice verrait d’un bon œil son arrivée. Si pour l’heure, aucune offre n’a été transmise, le club français reste attentif. Car l’entraîneur Galtier a déclaré qu’il cherchait à se renforcer sur les côtés : "on s’aperçoit que sur les côtés il peut nous manquer quelqu’un, même si Hicham Boudaoui me satisfait dans ce qu’il nous propose sur le côté – mais je sais que ce n’est pas son poste de prédilection."

Mais les aiglons s’intéressent aussi à d’autres joueurs pour renforcer les couloirs. Notamment à Bryan Gil, l’ailier de Tottenham.

Des offres jugées trop basses pour un joueur important pour Kompany

Décisif toutes les 127 minutes en championnat et toutes les 139 minutes toutes compétitions confondues, Amuzu n’est cependant toujours pas considéré comme un titulaire indiscutable.

Et malgré de belles offres et l’intérêt de plusieurs équipes, dont Marseille et un club du subtop en Bundesliga, le joueur n’a toujours pas bougé. La faute à un prix demandé important pour le joueur et à la volonté de Kompany de le garder dans son noyau. La DH évoque un prix minimum de six millions d’euros, même si Anderlecht en voudrait bien plus.

Pourtant, il faudra bien songer à son avenir. Si le joueur possède un contrat jusqu’en 2024, il est plus que temps qu’il devienne un titulaire à part entière à Anderlecht ou alors le club devra sérieusement songer à le vendre afin de ne pas voir le joueur partir pour un prix beaucoup moins élevé.

Si le joueur est déçu de rester trop souvent sur le banc, voir qu’Anderlecht et Vincent Kompany ont confiance en lui pourra être un argument suffisant pour qu’il puisse rester encore un peu à Saint-Guidon. En cas de belle deuxième partie de saison, les clubs intéressés pourraient de toute façon revenir à la charge et probablement augmenter leur offre. Ce qui pourrait satisfaire toutes les parties : le club et le joueur.

Loading...

Sur le même sujet

Un mercato calme au Sporting d'Anderlecht, comme prévu

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous