RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Mertens et Naples : fin de l’histoire ? "Je veux rester, mais je n’ai plus rien entendu du club"

S’il y a quelques semaines encore, une prolongation du contrat de Dries Mertens à Naples semblait encore possible, tout porte à croire que le joueur de 35 ans vit ses dernières heures dans un club qui l’aura accueilli durant tant d’années.

En fin de contrat le 30 juin prochain, le Louvaniste n’a toujours pas trouvé d’accord avec le Napoli pour prolonger une aventure longue de 9 années et de 148 buts (record du club).

" Je veux rester, mais je n’ai plus rien entendu du club. Je pensais que j’allais rester. Je ne comprends pas trop qu’ils attendent si longtemps. C’est bizarre. Entre-temps, je suis sans club. ", a expliqué le Diables Rouges avant d’affronter la Pologne en Ligue des Nations ce mardi.

Et selon la presse italienne, malgré quelques échanges, la situation est au point mort et ne devrait pas s’améliorer. Trop âgé, trop cher (même s’il aurait proposé une baisse significative de son salaire), la légende du club ne devrait plus fouler la pelouse du stade Diego Armando Maradona.

Le Belge se retrouvera donc sans port d’attache mais pas sans destination à l’horizon. Malgré son âge, les rumeurs vont bon train pour l’attaquant de poche des Diables. L’Angleterre (Leeds United, Crystal Palace ou Newcastle), la France (Marseille) ou l’Espagne (Valence ou Villeréal) lui feraient les yeux doux. Des rumeurs confirmées par la Gazzetta dello Sport mais le premier choix, selon le célèbre quotidien sportif italien, resterait l’Italie. Papa d’un petit Ciro depuis mars, deux options seraient envisagées : La Lazio (où il retrouverait Maurizo Sarri, l’entraineur qui l’a fait exploser aux yeux de l’Europe lors de leur passage commun à Naples) ou la Roma de José Mourinho.

Dans la capitale italienne ou ailleurs, Dries Mertens ne désire en tout cas pas rester dans cette situation délicate. Des interrogations qui ont aussi des répercussions sur ses prestations en équipe nationale. " Si je n’ai pas joué au Pays de Galles, c’est parce que je n’ai pas encore de club. J’avais une petite gêne et je ne voulais pas prendre de risques. ".

Après presque une décennie - et un statut d’icone - au club, Mertens et Naples vont sans doute se quitter. Décidément, les histoires d’amour finissent mal en général.

Le Belge se retrouvera donc sans port d’attache mais pas sans destination à l’horizon. Malgré son âge, les rumeurs vont bon train pour l’attaquant de poche des Diables. L’Angleterre (Leeds United, Crystal Palace ou Newcastle), la France (Marseille) ou l’Espagne (Valence ou Villeréal) lui feraient les yeux doux. Des rumeurs confirmées par la Gazzetta dello Sport mais le premier choix, selon le célèbre quotidien sportif italien, resterait l’Italie. Papa d’un petit Ciro depuis mars, deux options seraient envisagées : La Lazio (où il retrouverait Maurizo Sarri, l’entraîneur qui l’a fait exploser aux yeux de l’Europe lors de leur passage commun à Naples) ou la Roma de José Mourinho.

Dans la capitale italienne ou ailleurs, Dries Mertens ne désire en tout cas pas rester dans cette situation délicate. Des interrogations qui ont aussi des répercussions sur ses prestations en équipe nationale. " Si je n’ai pas joué au Pays de Galles, c’est parce que je n’ai pas encore de club. J’avais une petite gêne et je ne voulais pas prendre de risques. ".

Après presque une décennie, et un statut d’icône, au club, Mertens et Naples sont donc en voie de se quitter. Décidément, les histoires d’amour finissent mal en général.

Articles recommandés pour vous