RTBFPasser au contenu
Rechercher

Mesures du CNS du 23 septembre: "L'assouplissement est trop important" selon le syndicat des médécins Absym

Mesures du CNS du 23 septembre: "L'assouplissement est trop important" selon le syndicat des médécins Absym
23 sept. 2020 à 17:11 - mise à jour 23 sept. 2020 à 17:11Temps de lecture1 min
Par Belga

Les adaptations aux mesures pour lutter contre le coronavirus annoncées mercredi par le Conseil national de sécurité font preuve de "trop d'assouplissement", estime Marc Moens, ex-président de l'Absym.

"Mon impression générale est qu'il y a trop de laisser-aller. L'assouplissement est trop important. Je sais que c'est un exercice difficile mais le virus est toujours présent et est imprévisible", déclare-t-il.

Des médecins "déjà surchargés"

Selon Marc Moens, les médecins généralistes resteront sollicités. "Ils sont déjà surchargés et, lors de l'annonce de nouvelles mesures, le généraliste est souvent le premier interlocuteur", ajoute-t-il.

Ce dernier plaide pour une "instance" vers laquelle les personnes qui ne montrent pas de signes de maladie pourraient se tourner en cas de questions. "Les médecins généralistes sont confrontés à des milliers de questions par jour. Il faut un organe vers lequel les personnes qui ne sont pas malades puissent se tourner pour ne pas aller chez le médecin si ce n'est pas nécessaire."

 

Journal télévisé 23/09/2020

Quarantaine: de 14 à 7 jours avec un seul test

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La bulle éclate, elle est élargie à chaque membre de la famille

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous