RTBFPasser au contenu
Rechercher

Musique

#MeToo : Beyoncé aurait vérifié les antécédents des collaborateurs de son nouvel album

Depuis le cas Noel Fisher, Beyoncé est sur ses gardes. Elle aurait vérifié les antécédents des personnes qui ont travaillé sur son nouvel album, Renaissance.

Nous ne sommes plus qu’à quelques semaines de la sortie du nouvel album de Beyoncé, "Renaissance". D’après le New York Post, Queen B aurait vérifié les antécédents de ses collaborateurs.

C’est l’histoire "Detail" qui a obligé Beyoncé à prendre ses précautions. En effet, il y a quelques années, la diva a travaillé avec le producteur Noel Fisher A.K.A Detail qui a notamment co-écrit le fameux "Drunk in Love" sorti en 2015. Mais il s’avère qu’entre 2010 et 2018, ledit producteur a été accusé d’avoir violé cinq femmes et d’en avoir agressé sexuellement une sixième. La chanteuse Kristina Buch a déclaré dans un procès en 2019 qu’elle a été la victime de Detail (harcèlement sexuel, coups et blessures, agressions, violences sexistes et émotionnelles). Une fois l’affaire rendue publique, d’autres artistes comme Bebe Rexha et Jessie Reyez ont partagé leurs mauvaises expériences avec Detail qui a nié les faits. Il est toutefois actuellement détenu sous caution de 6,3 millions de dollars.

Pour "Renaissance", Bey aurait donc pris soin d’effectuer des contrôles #MeToo pour toutes les personnes impliquées dans le projet et aurait déjà refusé deux chansons d’artistes majeurs en raison d’allégations dont ils font l'objet.

Sur le même sujet

Beyoncé : son album aurait fuité mais ses fans refusent de l’écouter par respect

Musique

Beyoncé : sa carrière en 10 dates

Culture Club

Articles recommandés pour vous