Regions

Métro Nord-Sud à Bruxelles : l’enquête publique concernant l’extension vers le nord démarrera en mars

© NILS QUINTELIER – BELGA / Métro Nord-sud à Bruxelles

L’enquête publique portant sur l’extension de la future ligne de métro vers le nord de la capitale aura lieu en mars. Elle est précédée de plusieurs séances d’informations du public via exposition itinérante dont la première est organisée mercredi soir, de 17 à 20 heures à la Maison communale de Schaerbeek.

Les suivantes auront lieu jeudi, au même endroit avec le même horaire ; à Haren, le mardi 22 février au centre communautaire De Linde, et à Evere (Maison communale), les mercredis 2 et jeudi 3 mars, toujours en soirée. La commission de concertation se réunira en avril.

Un parcours de 10,3 km desservi par 18 stations

La future ligne de métro 3 permettra de relier la station Albert (côté sud) à la station Bordet (nord) en 20 minutes en empruntant un parcours de 10,3 km via 18 stations. La première phase du chantier est en cours de réalisation. Elle consiste à transformer les dix stations de prémétro existantes entre les stations Albert et gare du Nord ; et à construire une station manquante (ndlr : "Toots Thielemans") sous l’avenue Stalingrad.

Pour la deuxième phase (Gare du Nord-Bordet), la première demande de permis d’urbanisme et d’environnement avait été introduite en décembre 2018. L’étude d’incidence qui a suivi, de novembre 2019 à la fin du mois de juillet dernier a abouti à la rédaction d’un document de 6300 pages. La demande de permis d’urbanisme et d’environnement amendée en conséquence a été introduite le 24 janvier dernier.

Adaptations aux projets

Lors d’une conférence de presse à laquelle ont pris part les responsables de Beliris et de la Stib, ainsi que les ministres fédéraux en charge de Beliris, Karine Lalieux (PS) et régionale de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), il fut essentiellement question des adaptations apportées aux projets des sept stations qui sépareront la gare du Nord de Bordet.

Les changements intervenus à la suite de la formulation de 1200 recommandations dans le cadre de l’étude d’incidence portent sur l’accès des PMR aux futures stations situées à Schaerbeek, et Evere et Haren, notamment des doubles ascenseurs par sens de circulation jusqu’aux quais et des dalles de guidance pour malvoyants.

Des efforts en matière environnementale

Il est aussi question de renforcer la sécurité des piétons en surface, d’une verdurisation des toitures plates, de l’installation de panneaux photovoltaïques, d’apport de lumière naturelle dans les stations, ou encore de gestion des eaux : récupération des eaux de pluie et station d’épuration, bassins d’infiltration pour alimenter la nappe phréatique.

Des efforts sont aussi annoncés pour améliorer l’intermodalité de plusieurs stations, sur le plan des accès à et depuis d’autres modes de transport (bus, tram, train) et de l’aménagement de parkings à vélo dans ou en dehors des stations.

Lorsque les permis auront été accordés, et après l’attribution du marché, les travaux de percement de l’extension vers le nord à l’aide d’un tunnelier de 10 mètres de diamètre et la construction des stations nécessiteront trois ans. Il faut encore compter deux à trois ans pour achever les stations, selon le directeur de Beliris, Cédric Bossut, et le CEO de la Stib Brieuc de Meeùs.

Sur le même sujet

Bruxelles : retard et coûts supplémentaires pour la future ligne de métro 3

Regions

Articles recommandés pour vous