RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture & Musique

Mettez un peu d'opéra dans votre garde-robe

Pourquoi ne pas découvrir l'opéra par ses costumes ?
30 avr. 2022 à 09:00 - mise à jour 30 avr. 2022 à 09:12Temps de lecture1 min
Par Rtbf Culture

Pour la première fois en dix ans, la Monnaie vendra une partie importante de ses costumes. Toute la journée du samedi 07 mai. Réservation indispensable. Prix cassés de 1 à 160 euros. 

Tannhauser
Tannhauser © Jacobss

Si votre rêve ultime est d'incarner TannhäuserAidaFoxie ou Lucrezia Borgia... dans votre salon voire dans la rue pour les plus intrépides, la Monnaie vous rapproche de votre rêve grâce à cet événement exceptionnel : la vente des costumes de certaines de ses productions. Des pièces uniques entièrement conçues et réalisées dans les ateliers de maison d'opéra, par les mains expertes des cordonniers, des costumiers et des décorateurs. Chaussures, chapeaux, jupes, robes, pantalons, accessoires... et beaucoup plus, au fil des ans, la Monnaie s'est constituée une réserve de vêtements inouïs. Et faut donc éviter de temps en temps que les réserves débordent. Bien évidemment, les costumes les plus emblématiques sont archivés précieusement.  

Une confection éco-responsable

Pour éviter le gaspillage et agir de façon responsable, La Monnaie réutilise une grande partie du matériel pour la confection des costumes suivants. Le choix des tissus est très sélectif et l'entretien est fait avec des savons biodégradables. 

Aïda
Aïda © Forster

Pour éviter le rush des fashionistas de la planète opéra, la Monnaie a organisé un protocole strict : 

Réservation de son créneau horaire en ligne

Maximum de 2 tickets

Achat de 8 pièces maximum

Parcours fléché sans retour possible. Pas d'hésitation !

Zen attitude : ça va chauffer du côté des cabines d’essayage 

Lucrezia Borgia
Lucrezia Borgia © Baus

Sur le même sujet

"Lyrik", le nouveau magazine papier et numérique qui vous plonge dans l’univers de l’opéra

Journal du classique

Philippe Boesmans, cheville ouvrière de la transformation de l’opéra dans les années 80

La Touche Opéra

Articles recommandés pour vous