RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Meurtre de Vanesa Campos : les deux principaux accusés condamnés à 22 ans de réclusion

29 janv. 2022 à 20:27Temps de lecture2 min
Par Belga

La cour d'assises de Paris a condamné samedi deux Égyptiens, Mahmoud Kadri et Karim Ibrahim, à 22 années de réclusion criminelle pour le meurtre en 2018 au bois de Boulogne de Vanesa Campos, travailleuse du sexe transgenre d'origine péruvienne.

Les peines prononcées après plus de neuf heures de délibéré vont au-delà des réquisitions de l'accusation, qui avait demandé jeudi 20 ans de réclusion à l'encontre de Mahmoud Kadri et 15 ans contre Karim Ibrahim.

La cour a reconnu les deux principaux accusés coupables de "meurtre en bande organisée", un crime qu'ils ont toujours contesté et dont ils se renvoient la responsabilité. L'avocat général Olivier Auféril avait requis pour Karim Ibrahim une requalification en "complicité" de meurtre.

Au cours des débats, les deux hommes ont reconnu avoir fait partie d'une bande de voleurs qui détroussaient les clients de prostituées trans sud-américaines et avoir voulu le soir des faits "se battre" avec les protecteurs qu'elles avaient engagés pour se défendre de leurs agissements. 

Dans leurs derniers mots samedi matin avant que la cour ne se retire pour délibérer, ils se sont tous deux dits "désolés" de ce qui s'était passé dans la nuit du 16 au 17 août 2018. 

Six autres accusés condamnés

La cour a par ailleurs condamné six autres accusés de 23 à 34 ans, jugés à leurs côtés depuis le 11 janvier. 

L'un d'eux, qui était également poursuivi pour meurtre, a été condamné à six ans d'emprisonnement pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. 

Quatre autres hommes ont été condamnés à des peines allant de trois ans de prison, dont deux avec sursis, à six ans d'emprisonnement pour leur participation à l'expédition punitive au cours de laquelle Vanesa Campos a trouvé la mort.

Un huitième homme a écopé - conformément aux réquisitions de l'avocat général - d'une peine de cinq ans d'emprisonnement pour avoir participé au vol de l'arme du crime, un pistolet dérobé à un policier une semaine avant les faits. 

Vanesa Campos, prostituée péruvienne de 36 ans, avait été tuée près de son lieu de travail, dans l'un des endroits les plus reculés du bois de Boulogne, dénué d'éclairage public, après s'être retrouvée face à un groupe d'au moins une dizaine de jeunes hommes.

Pour l'accusation, ils s'y étaient retrouvés pour "reprendre la maîtrise du territoire", armés notamment du pistolet, d'une matraque, de couteaux, de bombes lacrymogènes et de branches d'arbres trouvées sur place.

 

Articles recommandés pour vous