Regions Liège

Meurtre du policier Amaury Delrez à Spa : Yvo Theunissen condamné à 27 ans de prison

Meurtre du policier Amaury Delrez à Spa : Yvo Theunissen condamné à 27 ans de prison

© Tous droits réservés

10 oct. 2022 à 09:53 - mise à jour 10 oct. 2022 à 13:18Temps de lecture3 min
Par Benjamin Carlier avec Belga

La cour d'assises du Limbourg a condamné ce lundi Yvo Theunissen, un Néerlandais âgé de 40 ans, à 27 ans de prison pour le meurtre du policier Amaury Delrez en août 2018 à Spa, et pour tentative de meurtre sur son collègue Ghislain Schils. La cour a donc suivi l'avis du ministère public.

A la lecture de la peine, Yvo Theunissen est resté impassible. "Le crime que vous avez commis, c'est le plus grave de notre société" a déclaré le président de la cour d'assises. "Les faits commis ne peuvent être justifiés d'aucune manière. C'est lâche et horrible. Approcher quelqu'un par derrière et lui tirer dessus à 5 centimètres... En quelques secondes, vous avez enlevé la vie et hypothéquer l'avenir de plusieurs personnes. La dépression et les difficultés que vous avez connues ne justifient pas la douleur et la souffrance provoquées."

A la sortie de la cour d'assises, les policiers ont formé une haie d'honneur en hommage à leur collègue Amaury Delrez.

A la sortie de la cour d'assises, les policiers ont formé une haie d'honneur en hommage à leur collègue Amaury Delrez.
A la sortie de la cour d'assises, les policiers ont formé une haie d'honneur en hommage à leur collègue Amaury Delrez. © RTBF - Benjamin Carlier

Rappel des faits

Le Limbourgeois assistait ce week-end-là au Grand Prix de Formule 1 à Francorchamps avec son frère et une connaissance. Les trois hommes se sont battus dans un bar, qu'ils avaient été sommés de quitter. Des témoins avaient vu l'accusé brandir une arme sur le parking du bar. Le trio avait ensuite pris la fuite à bord d'un taxi. Lorsque Amaury Delrez a extrait le frère de l'accusé, Cyril Theunissen, du taxi pour le plaquer au sol, l'accusé est sorti du véhicule et a abattu le policier, agenouillé, d'une balle dans la nuque. Amaury Delrez n'a pas survécu. Quatre autres coups de feu ont encore été tirés en direction de Ghislain Schils, qui s'était réfugié derrière un arbre.

Le jury, composé de six femmes et six hommes, avait reconnu vendredi le quadragénaire coupable de meurtre et tentative de meurtre, mais avait rejeté la préméditation, plaidée par les parties civiles et le ministère public.

L'accusé, originaire du Limbourg néerlandais, avait également été reconnu coupable de détention d'arme - un pistolet Walther P38 - sans autorisation.

Aucune circonstance atténuante

L'accusation n'a retenu aucune circonstance atténuante mais seulement des circonstances aggravantes dans la manière dont les faits ont été commis et dans la façon dont Yvo Theunissen a agi par la suite. L'avocat général Ken Witpas a cependant relevé certains éléments dans la personnalité de l'accusé pour demander moins de 30 ans de prison. Il a notamment évoqué la possibilité pour lui de se réinsérer dans la société et le fait qu'il n'est pas non plus "un monstre".

"Lors de ce procès, nous avons entendu dire d'Yvo Theunissen qu'il se consacre de manière désintéressée à ses amis et à sa famille, qu'il a toujours travaillé dur et que, en raison de circonstances regrettables, il est tombé en dépression, ce qui a entraîné la rupture de sa relation. Son casier judiciaire est vierge, à l'exception de deux contraventions pour conduite en état d'ivresse. Il se comporte de manière irréprochable en prison", a ainsi reconnu le représentant du ministère public.

Une personne normalement prudente ne se promène pas avec une arme à feu chargée

"Cependant, il y a une autre facette d'Yvo. Il y a des réactions explosives et agressives chez lui et en plus, il se cachait avec des armes et des drogues. De manière clandestine et illégale, il s'est procuré une arme à feu et des munitions. Une personne normalement prudente ne se promène pas avec une arme à feu chargée. Et une personne normale ne va pas combiner cela avec l'alcool et les drogues", a fait remarquer Ken Witpas.

"Ces années de toxicomanie sont de sa faute. Il aurait pu faire face à cette situation, mais non, il a continué à boire et à sniffer des lignes de speed en cachette. Cela aurait pu mettre le feu aux poudres avec lui", a poursuivi l'avocat général. 

L'avocat de l'accusé, Sven Mary, a à son tour pris la parole pour défendre son client.

Vers 15 heures, ce lundi, la peine est tombée: le Néerlandais a donc été condamné à 27 ans de prison par la cour d'assises du Limbourg.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous