RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Migrants jetés en mer : le gouvernement grec rejette en bloc une "fausse histoire"

Le gouvernement grec a rejeté les informations diffusées dans la presse selon lesquelles les garde-côtes du pays auraient jeté à la mer des réfugiés non loin de l’île de Samos.

Le ministre grec de la Migration Notis Mitarakis a assuré jeudi soir que ces allégations étaient le fait de la désinformation turque.

"La propagande turque sur l’immigration illégale mène régulièrement à de fausses histoires rapportées dans les médias", a-t-il commenté.

La Grèce protège les frontières extérieures de l’Union européenne dans le respect total des lois, a ajouté le ministre dans une déclaration écrite.

Des médias européens, l’Allemand der Spiegel, le Français Mediapart, le Britannique The Guardian, ainsi que l’organisation de journalisme collaboratif Lighthouse Reports, basée aux Pays-Bas, ont rapporté qu’en septembre dernier, des garde-côtes grecs auraient fait embarquer des migrants arrivés de Turquie, qui avaient déjà atteint l’île grecque de Samos, sur des bateaux avant de les jeter à la mer. Deux personnes auraient péri dans cette affaire.

M. Mitarakis a déclaré que des enquêtes indépendantes avaient été menées du côté grec au sujet de ces allégations. Cependant, les auteurs de ces signalements n’ont pas fourni les détails ou preuves exigés des autorités, compliquant l’investigation.

Plusieurs ONG accusent régulièrement la Grèce de mauvais traitements dans les camps de migrants et de refoulements illégaux à sa frontière, ce que le gouvernement d’Athènes dément systématiquement.

Sur le même sujet

Maroc : trois migrants noyés, 47 autres secourus après un naufrage

Monde Afrique

Hongrie : vingt-six migrants blessés dans un accident, le conducteur est belge

Belgique

Articles recommandés pour vous