RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Mission économique: des entreprises liégeoises à la conquête des Etats-Unis

La mission économique a notamment visité le site de la filiale américaine de la société liégeoise CE+T à Atlanta.

Trois cents entreprises belges accompagnées de la princesse Astrid sont pour l'instant en mission économique aux États-Unis. Une mission économique importante: les USA sont le premier marché des exportations belges et wallonnes hors Europe.

Plusieurs entreprises liégeoises participent à cette mission économique. Parmi elles, CE+T. Spécialisée dans les ondulateurs électriques qui permettent d'éviter des pannes dans des secteurs essentiels, l'entreprise liégeoise est un de nos fleurons aux États-Unis.

CE+T: une filiale américaine déjà bien implantée

La mission économique a d'ailleurs visité le site de la filiale américaine de CE+T à Atlanta. Une filiale qui engrange 17 millions de dollars de chiffre d'affaires, ce qui n'est pas négligeable sur un chiffre d'affaires global de 65 millions d'euros pour le groupe. Preuve s'il en est que le marché américain est essentiel pour cette société liégeoise. "Je pense que les États-Unis, c'est un vrai marché pour la Wallonie, principalement, au niveau de CE+T, en termes d'innovation et de recherche et développement puisque toutes nos solutions, on les met en œuvre aux États-Unis dans un premier temps, de manière à pouvoir les mettre en œuvre en Europe et en Wallonie dans un deuxième temps" explique Didier Dejace, le CEO de CE+T.

Le CEO espère ici encore beaucoup de développements et de contrats: "Ça fait partie des gros axes de l'entreprise" confie-t-il. Et il ajoute: "Ce que j'attends de cette mission, c'est simplement d'avoir une reconnaissance du travail qui a été fait par les équipes wallonnes à travers notre présence aux États-Unis."

Brasserie de l'Abbaye du Val Dieu: 7 contrats en une semaine

La brasserie de l'Abbaye du Val Dieu est également du voyage. La célèbre bière va conquérir un peu plus encore les States puisque lors de cette mission, elle a signé pas moins de 7 contrats avec des importateurs et distributeurs pour son précieux breuvage. De quoi rendre son directeur commercial, Lionel Delbart, heureux: "On est très contents, on a signé de bons contrats. Je pense que les ventes vont suivre aux États-Unis, dans la région d'Atlanta en tout cas". Les USA pourraient donc devenir un marché important pour l'entreprise, comme le souligne Lionel Delbart: "Ça peut devenir un marché important oui. Pour l'instant, ce n'est pas encore le cas, mais il y a beaucoup de potentiel, et les bières belges ont la cote. Et très certainement que Val Dieu a une carte à jouer. C'est à ça que sert ce genre de mission, c'est vraiment un aimant, et ça facilite beaucoup de choses. Signer autant de contrats sur une si courte période... sans cette mission économique, on aurait mis un an pour le faire. Et ici, en une semaine, c'est fait."

Néobulles: les USA, un marché à conquérir

Les États-Unis, un pays que la société Néobulles n'a pas encore épinglé à son palmarès. Créée en 2014, à Herve, Néobulles est devenue un leader dans le domaine des boissons à base de vin sans alcool notamment.

Entre deux rendez-vous sur place, Carol Brugmans, la directrice des exportations, a précisé les attentes de sa société lors de cette mission économique: "C'est un objectif que l'on s'est fixé cette année-ci, c'est de pénétrer le marché américain, en tout cas des États-Unis, avec un premier contact avec un importateur, avec un distributeur, ou en direct avec un retailer. On sème et on sait qu'à l'export, quand on sème, on récolte généralement endéans les six mois. Il faut être un peu patient, il faut investir. On sait qu'on a investi ces six derniers mois sur d'autres marchés, qu'on va récolter. Ici, les États-Unis, c'est cette semaine, c'est le focus. Nous avons différentes gammes de produits: nous avons des vins désalcoolisés, nous avons également des bières, avec la bière des amis, en version sans alcool et alcoolisée. Nous avons une technique bien spécifique de désalcoolisation sur nos vins qui permet d'avoir une valeur ajoutée ici sur le marché américain."

La mission se clôturera à Boston ce samedi 11 juin.

Sur le même sujet

Mission économique aux États-Unis : la délégation belge "on the road again" pour conquérir Boston, dernière étape de la mission

Economie

Mission économique aux États-Unis : coup de pression aux Américains sur les retombées économiques belges de l'achat des F-35

Monde

Articles recommandés pour vous