Regions Bruxelles

Mobilité à Bruxelles - Le conseil communal de la Ville de Bruxelles valide le plan de circulation du Pentagone

Image d'illustration.

© Belga

21 févr. 2022 à 21:32Temps de lecture2 min
Par Belga
Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a donné lundi soir son feu vert, à une large majorité, au plan de mobilité élaboré par le collège socialiste-écologiste-DéFI pour l'hypercentre de la capitale. Dans l'opposition, seul le PTB a voté contre. Le MR/Open Vld, la N-VA et le CD&V se sont abstenus. Le cdH a voté pour.

Ce schéma de circulation doit faire du Pentagone une "zone apaisée". Il y réduira le trafic de transit et donnera plus de place aux piétons, aux cyclistes et aux transports publics. Ce nouveau plan de circulation constitue la contribution de la Ville au plan Good Move à travers un maillage favorable à la vie locale, comme l'ont annoncé récemment les communes de Schaerbeek et d'Anderlecht pour leurs premières mailles de quartiers. 

Globalement, tous les modes de transport resteront possibles, mais le trafic de transit sera rendu très compliqué. Se déplacer en voiture restera possible pour se rendre dans le centre, plus pour le traverser. Le trafic de transit sera systématiquement renvoyé vers la petite ceinture selon le principe de boucles de circulations (via des sens uniques et des accès réservés aux riverains, commerçants, etc..). 

Dans l'opposition, le groupe MR-Open Vld estime que les Bruxellois ont davantage besoin d'un plan commercial que d'un plan de circulation qui réduit l'accessibilité du centre aux voitures. Le processus de participation tient plus du slogan que de la réalité, estime-t-il. 

Le cdH et le CD&V se sont réjouis de voir que, dix ans après le plan mis sur la table par l'ex-échevin Christian Ceux (cdH), on en soit revenu à l'option de boucles de circulation pour limiter au maximum le trafic de transit.

Le PTB juge que le plan est défavorable aux travailleurs qui doivent utiliser leur voiture et que la petite ceinture, déjà saturée, le sera davantage, au détriment de la population locale.

Dans l'opposition, le groupe MR-Open Vld estime que les Bruxellois ont davantage besoin d'un plan commercial que d'un plan de circulation qui réduit l'accessibilité du centre aux voitures. Le processus de participation tient plus du slogan que de la réalité, estime-t-il. 

Le cdH et le CD&V se sont réjouis de voir que, dix ans après le plan mis sur la table par l'ex-échevin Christian Ceux (cdH), on en soit revenu à l'option de boucles de circulation pour limiter au maximum le trafic de transit.

Le PTB juge que le plan est défavorable aux travailleurs qui doivent utiliser leur voiture et que la petite ceinture, déjà saturée, le sera davantage, au détriment de la population locale.

Articles recommandés pour vous