RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Mobilité verte et moins chère : l’Allemagne teste un pass estival à 9 euros par mois

Mobilité verte et moins chère : l’Allemagne teste un pass estival à 9 euros par mois. Photo d'illustration.
23 mai 2022 à 14:04 - mise à jour 23 mai 2022 à 14:14Temps de lecture4 min
Par Natalie Massart

9 euros par mois, soit 30 centimes par jour. C’est à ce prix imbattable que tous les voyageurs en Allemagne peuvent dès aujourd’hui partir à la découverte du pays en train, bus, tram, métro ou ferry. Lancé par le gouvernement de coalition Scholz, le 9-Euro-Ticket est dorénavant en vente aux milliers de guichets et bornes de la Deutsch Bahn (DB), la compagnie ferroviaire allemande. Une formule valable du 1er juin au 31 août dans tous les transports en commun du pays, y compris dans les trains régionaux. Idéal pour tous les voyageurs qui ont du temps et n’ont pas peur des changements.

Soulager le portefeuille

L’initiative du gouvernement Scholz fait partie de son programme de lutte contre la vie chère dans un contexte de flambée des prix de l’énergie. Berlin redouble d’efforts pour réduire sa dépendance au pétrole et gaz russes et multiplie les appels à la sobriété énergétique auprès de sa population. Son idée, globalement saluée par les associations d’usagers et par les entreprises de transport, est dès lors de faire d’une pierre 2 coups : soulager les Allemands des hausses du coût de la vie et stimuler l’utilisation des transports en commun en convainquant les plus réfractaires d’abandonner leur voiture pendant 3 mois.

Une chance inouïe de montrer à quel point nos réseaux sont attractifs.

"Une offre très intéressante et une énorme opportunité pour la mobilité respectueuse du climat en Allemagne" déclare Volker Wissing, le ministre libéral des transports, dont le parti défend pourtant avec ardeur le lobby de l’automobile. Même son de cloche, sans surprise, du côté des Verts :"Pour ceux qui cherchent des moyens d’économiser, le ticket à 9 euros est une mesure importante", se réjouit Katharina Dröge, responsable parlementaire du parti Bündnis 90/Die Grünen.

"Nous espérons que le plus grand nombre possible de personnes en profitera." Toucher un public différent, c’est ce qu’espère aussi Bernd Rosenbuch, le président de la société des transports en commun de la région de Munich. "Il s’agit", dit-il, "d’une chance inouïe de montrer à quels points nos réseaux sont attractifs".

Mais le gouvernement devrait aller plus loin, estime Jens Hilgenberg, expert en transport pour l’Association pour l’environnement et la protection de la nature (Bund). "Il faudrait, dit-il, améliorer de manière permanente le prix des billets et des transports dans tout le pays, en particulier dans les zones rurales où les gens dépendent le plus de leur voiture. Le ticket à 9 euros ne signifie pas", précise l’expert, "qu’un bus supplémentaire sera disponible dans les zones rurales, mais c’est là que les alternatives à la voiture doivent être fortement augmentées."

Chaos, trains bondés, gares fermées

S’il part d’une bonne intention, le programme soulève de nombreuses interrogations. D’abord sur sa mise en pratique. La qualité de l’offre pourra-t-elle suivre ? Ses détracteurs en doutent. Ils craignent un chaos généralisé, notamment sur les lignes les plus attractives en été : des trains pris d’assaut, des bus et des trams hyperbondés alors qu’ils sont déjà pleins à craquer. De verte la mobilité estivale pourrait de fait passer au rouge.

Loading...

Manque de matériel, de personnel dans les gares… depuis des années EVG, le grand syndicat des cheminots tire la sonnette d’alarme. "On craint notamment le chaos sur les lignes régionales qui mènent à la mer le week-end comme c’est le cas entre Berlin et la mer Baltique", s’inquiète Karl-Peter Nauman, porte-parole de l’association des usagers du train "Pro-Bahn" et ancien président du syndicat. "On risque d’avoir l’effet contraire à celui escompté", insiste son ancien collègue, Ralf Damde, délégué du personnel de DB Regio (lignes régionales de la Deutsche Bahn).

"Le ticket à 9 euros pourrait au contraire dissuader d’utiliser les trains et les bus parce qu’on va devoir fermer des gares. Aucune entreprise de transport n’est préparée actuellement à ce genre d’opération. Nous n’avons pratiquement plus de matériel en réserve, tout au plus 50 wagons à 2 niveaux dans toute l’Allemagne. Pourtant", déplore-t-il, "cette expérience doit être concluante. Les transports en commun sont la clé de la transition énergétique".

​​​​​​​ Rééquilibrage politique

Le "9-Euro-Ticket" a été adopté après d’âpres négociations au sein de la coalition gouvernementale sociale-démocrate/verte/ libérale. La remise accordée aux automobilistes sur les prix des carburants à la pompe – mesure défendue par le camp libéral – avait mis le feu aux poudres. Adopter le ticket à 9 euros a permis au gouvernement de calmer le jeu, de satisfaire ses partenaires écologistes et d’aider les usagers des transports en commun face à l’inflation.

Un financement de 2 milliards et demi d’euros

2 milliards et demi d’euros, c’est ce que la mesure va coûter au gouvernement fédéral. Car il devra rembourser aux sociétés de transport le manque à gagner ainsi que le coût de la gestion de la vente, y compris le remboursement aux navetteurs qui ont déjà des abonnements, du montant qu’ils ont effectivement payé de leur poche. Fait notable au fédéralisme allemand : ce sont normalement les länder qui sont seuls compétents en matière de transport. Cette fois, la mesure proposée par l’État fédéral s’applique dans toutes les régions, au même prix.

​​​​​​​Mais encore…

Le billet mensuel à 9 euros n’est valable que pour les voyages en 2e classe et sans supplément pour les vélos. Il est valable pour tous les voyageurs en territoire allemand, touristes compris. Pour voyager en 1re classe, en ICE, IC ou EC à l’intérieur de l’Allemagne ou pour entrer ou sortir du pays, l’achat d’un billet régulier reste requis.

Sur le même thème : JT du 06/05/2022

Sur le même sujet

Un million de véhicules électriques et hybrides au pays de l’Autobahn

Articles recommandés pour vous