RTBFPasser au contenu
Rechercher

Mode

Mode féminine : 5 grandes tendances repérées aux défilés à Milan

Le retour des épaulettes, stars des années 80, est à l'ordre du jour. Exagérées, voire XXL, elles ont ponctué les défilés.
01 mars 2022 à 09:00Temps de lecture3 min
Par RTBF avec AFP

Les défilés milanais de mode féminine pour l'automne-hiver 2022-2023 s'achèvent lundi au bout de six jours ayant permis de se faire une idée des grandes tendances pour les mois à venir. En voici quelques-unes :

Toutes épaules dehors

Le retour des épaulettes, stars des années 80, est à l'ordre du jour. Exagérées, voire XXL, elle ont scandé les défilés.

Dolce & Gabbana s'en est donné à cœur joie avec une garde-robe parfaite pour muscler sa silhouette : costumes croisés noir charbon ou vestes couleur orange, fuchsia et jaune canari.

Versace a choisi de miser sur le contraste avec de longs manteaux oversize à carrure renforcée en bleu pâle et rose, associés aux hauts corsetés qui sont sa marque de fabrique.

Chez Prada, de grandes robes noires aux épaules généreuses desquelles partent des chaînettes qui viennent s'enrouler autour du cou.

Transparence

Rien à cacher ! Le vêtement se fait transparent, translucide, si se n'est dénudé.

Fendi parie sur des jupes en chiffon de soie laissant peu de place à l'imagination dans des tons délicats d'abricot, de menthe et de rose.

La transparence a de la texture chez N°21 tandis que Lorenzo Serafini a choisi pour Philosophy un col roulé tout nu révélant de généreuses épaulettes (encore elles !).

Missoni, le roi italien de la maille, reproduit son célèbre motif en zig-zag sur du lurex légèrement transparent cousu dans des robes brillantes et de longues tuniques ajustées.

Prada fait entrapercevoir les jambes à travers la soie diaphane de jupes cigarettes finissant sous le genou décorées d'empiècements de cuir ou de laine grise.

Bottega Veneta adopte aussi la transparence à tout crin pour de délicieuses robes brillantes et translucides ornées de paillettes elles aussi transparentes.

Confort doudou

La soif de confort n'est pas près de s'étancher. Les manteaux oversize tout doux, dans lesquels on s'enveloppe comme on serre son doudou, ont régné en maîtres à Milan.

Versace opte pour un manteau rouge brillant et gonflé à bloc avec ceinture tandis que Philipp Plein choisit la même recette pour un blouson bomber.

Chez Diesel, le roi italien du jean, la femme s'enveloppe de rose poudré et de vert avocat en version XXXXL.

Bottega Veneta, surnommé le Hermès italien, n'a pas hésité à proposer une robe fourreau en peau de nounours, coupée à la perfection.

Et Dolce & Gabbana a porté l'exercice à son sommet avec son metaverse sur podium dessiné par Domenico Dolce and Stefano Gabbana : manteau noir et blanc, chaud et bouclé, fausse fourrure... Cerise sur le gâteau : un manteau-cocon vernis noir qui pourrait se transformer en sac de couchage en un clin d’œil.

Tops microscopiques

Les tops minuscules, qui relèvent plus du haut de maillot de bain que du top à proprement parler, se sont répandus à Milan comme une traînée de poudre.

Tout est dénudé, sauf une partie stratégique du torse. Pour accompagner ces micro-vêtements, Missoni propose des pantalons brillants, Diesel des jeans en lambeaux.

Le bandeau cache-poitrine fait fureur, comme celui en latex noir porté par Rihanna au défilé Gucci, qui mettait bien en valeur son ventre de future maman.

Chez Roberto Cavalli, le bandeau se décline en mohair moutarde ou émeraude, accompagné de jupes volumineuses ou de pantalons.

Les "robes-cage" du styliste Fausto Puglisi sont noires et ajustées, avec des bandes étroites de tissus sur la poitrine qui leur donnent un je-ne-sais-quoi d'underground ou même SM grâce à l'ajout d'anneaux de métal.

Combinaisons intégrales

Attention, cette mini-tendance n'est pas pour tout le monde.

Pour le meilleur ou pour le pire, la combinaison intégrale est apparue à Milan, notamment chez Roberto Cavalli, qui a adapté avec succès son fameux imprimé léopard sur un modèle assorti de cuir pour faire bonne mesure.

Etro a opté pour le crochet alors que Blumarine a présenté une version rouge à manches longues. A porter à ses risques et périls.

Sur le même sujet

Mini-jupe, catsuit, rose électrique : que verra-t-on partout ces prochains mois dans les magasins ?

Mode

Couleurs et sensualité : cinq choses à retenir de la Fashion Week de Londres

Mode

Articles recommandés pour vous