RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 6/8

Mon cochon d'Inde gonfle anormalement, est-ce grave docteur ?

« Docteur, mon cobaye gonfle »

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

23 mars 2022 à 12:00Temps de lecture1 min
Par François Saint-Amand

Peut-être votre cochon d'Inde a déjà été victime d'un gonflement anormal. Bénédicte Flament, vétérinaire, explique ce que signifie cet étonnant phénomène dans Le 6-8.

La situation prête à sourire et semble parfois sortie tout droit d'un film. Un gonflement rapide du ventre de son cobaye peut être dans le meilleur des cas, synonyme de gestation, mais peut aussi révéler un diagnostic plus préoccupant.

Celui-ci se manifeste d'ailleurs fréquemment au printemps et a un rapport avec son alimentation.

Pourquoi le cochon d'Inde gonfle-t-il rapidement ?

Lors des mois d'automne et d'hiver, le cochon d'Inde passe l'entièreté de son temps à l'intérieur. On le nourrit essentiellement de granulés achetés en commerce, du foin et de manière parcimonieuse, des morceaux de chicons ou de carottes en complément. 

Avec l'arrivée des beaux jours de printemps, le cobaye l'espace extérieur. On installe souvent son parc dans le jardin sur la pelouse et celui-ci va manger l'herbe qui est disponible à foison. C'est ce changement d'alimentation brutal qui entraîne des gonflements soudains. De plus, l'herbe n'est pas encore tondue et donc très grasse.

Cet aliment fermente dans ses intestins. Le cochon d'Inde enfle car il se constipe et produit des poches de gaz dans son abdomen.

Laura Bayer / EyeEm / Getty Images

En cas de gonflements, rendez-vous chez le vétérinaire

Ce gaz, il n'est pas capable de l'évacuer naturellement. Il faut donc placer une sonde avec l'intervention d'un vétérinaire. Ou bien prévenez le problème en plaçant progressivement votre cobaye dans le jardin, en commençant par le laisser maximum 30 minutes sur l'herbe.

On peut également leur faire ingurgiter des probiotiques pour réguler la flore intestinale et leur éviter ce phénomène de fermentation. 

Le problème doit en tout cas être pris au sérieux : les poches de gaz peuvent comprimer son diaphragme et ses organes vitaux. L'animal est alors en proie aux troubles respiratoires et cardiaques pouvant entraîner une issue fatale.

Kerstin Trippe / EyeEm

Retrouvez les conseils véto de Bénédicte Flament et bien d’autres chroniques tous les jours de la semaine dans Le 6-8 sur La Une.

Sur le même sujet

Vidéo insolite : longue attente pour ce couple d’automobilistes

Le 6/8

Quelle nourriture privilégier contre la rétention d'eau ?

Le 6/8

Articles recommandés pour vous