RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Monceau-sur-Sambre : cinq ans de plus pour la décharge

Centre d’enfouissement technique de Beaumont à Monceau-sur-Sambre

Mauvaise nouvelle pour les habitants de Monceau-sur-Sambre et Roux, à l’ouest de Charleroi. Le centre d’enfouissement technique de Beaumont (CETB), la décharge, pour le dire plus simplement, ne fermera pas ses portes à la fin de l’année comme cela était normalement prévu. La ministre wallonne de l’environnement est venue l’expliquer aux riverains, ce week-end. Cinq ans supplémentaires, c’est le permis accordé récemment au centre technique d’enfouissement. Une décision qui n’a pas été prise de gaieté de cœur, a expliqué la ministre, Céline Tellier. Une décision dictée par différents facteurs. D’une part, la pandémie qui a retardé le développement de différents projets liés à la gestion globale des déchets en Wallonie. Ensuite, les inondations de juillet dernier qui ont généré des quantités astronomiques de déchets à enfouir et qui saturent les deux autres centres techniques d’enfouissement wallons en province de Liège et de Luxembourg. Enfin la crise énergétique qui empêche certains projets d’être concrétisés, notamment le développement du recyclage de métaux par pyrolyse de Comet Sambre reporté de trois ans.

Encore des nuisances pour les riverains jusqu’en 2027

C’est peu de chose évidemment mais la ministre s’en est excusée. En attendant pendant cinq ans encore, alors qu’ils en voyaient le bout, ce seront des camions, des odeurs et du bruit. La ministre a malgré tout apporté des garanties aux riverains. Oui, Pas de délais supplémentaires. En 2027, ce sera définitivement terminé. L’exploitant aura également l’obligation de verduriser progressivement le site. Il y aura un contrôle annuel à ce propos. Des contrôles renforcés aussi de la qualité de l’air et du bruit. Enfin Céline Tellier s’est engagée à soutenir les démarches des riverains auprès de la Ville de Charleroi en ce qui concerne le charroi et notamment la vitesse excessive des dizaines de camions qui vont et viennent chaque jour autour de la décharge.

Articles recommandés pour vous