RTBFPasser au contenu
Rechercher

Actualités locales

Mons : 500 auditeurs découvrent les studios de la RTBF

"Média Ouest", c'est le nouveau nom du centre de production de Mons. Il abrite les rédactions de Classic21 et de Vivacité. Ce samedi, 500 personnes ont pu découvrir l'envers du décor, dans le cadre de portes-ouvertes. Au menu: des expériences "immersives", des possibilités de tester le matériel ou encore des rencontres avec les animateurs. Suivez le guide!

© Tous droits réservés

Le premier groupe a rendez-vous avec Anne-Françoise Scaillet. Assistante pour plusieurs émissions de Vivacité, elle va piloter les auditeurs sur les 4 étages que compte "Média Ouest". Fraichement rénové, le centre de production de Mons abrite un auditorium (Abel Dubois), plusieurs rédactions, des studios de différentes tailles...

"On va commencer tout en haut, l'étage de Classic21". Etienne Dombret, le "patron" de la chaîne, est là pour accueillir le petit groupe. La nuit a été courte, pour finaliser les derniers détails et tout préparer pour le jour J. "Mais on est super content d'accueillir chez nous ces auditeurs qu'on imagine, mais qu'on ne voit pas quand on est derrière le micro..." 

© Tous droits réservés

Première expérience proposée. Ca se passe avec Laurent Delvaux, expert en "spots radios". Stéphanie se lance et lit quelques lignes, tout de suite "habillées" par Laurent. Le résultat? "Plutôt convaincant,non?" Stéphanie est fière d'elle, bien qu'encore un peu stressée. "J'ai la voix qui tremble!". "Mais vous avez très bien fait ça, je vous engage!" conclut Laurent, sous les applaudissements du groupe. 

En route pour les studios de Classic21. "Waouw, c'est joli!

© Tous droits réservés

Une toute jeune auditrice prend les lieux en photos. "Il y a plein de guitares, des instruments, des disques sur les murs". "Ca claque!", glisse un autre visiteur. Fanny Gillard occupe les lieux, le temps de son émission. Elle aussi a un défi pour un membre du groupe. "Qui va lancer le prochain disque? Allez, allez! Come on!" Frédéric saisit sa chance. Il est fan de Classic21 et pas trop intimidé par le micro. "Je m'attendais à ce qu'on visite le centre, mais pas à participer autant". Le temps d'une pub, chacun pose ses questions à l'animatrice et au technicien qui l'accompagne. 

© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

"Qui choisit les titres qui passent à l'antenne?" "Pas nous, explique Fanny. "Nous avons des programmateurs qui sélectionnent les titres et ce sont ceux-là que nous diffusons. Heureusement, on a une chouette équipe, on se connaît bien, et ils savent aussi comment nous faire plaisir, en nous proposant des titres qui nous plaisent aussi".

Petit coup de pression...un autre groupe arrive, il est temps de descendre au 3ème étage. "Là encore, vous allez pouvoir suivre des ateliers", annonce Anne-Françoise. "Olivier va vous expliquer la programmation. On va vous parler de modération sur les réseaux sociaux. Il y aura aussi une nouvelle expérience immersive..."  

© Tous droits réservés

Elle se déroule avec un casque de réalité virtuelle. A l'intérieur..."je vois une femme. Mais qui est-ce?" "Je pense que c'est Typh Barrow..." Bingo! la chanteuse a enregistré un titre à l'auditorium Abel Dubois, spécialement pour les portes-ouvertes. Grâce au casque il est possible de "vivre" le moment comme si l'on se trouvait à quelques mètres d'elle. Nathalie, grande fan de Typh, fond en larmes pendant l'expérience. "C'est la première fois que je teste un casque virtuel. Et là, j'avais vraiment l'impression qu'elle était à côté de moi, et qu'elle allait apparaitre quand j'enlèverais le casque! C'était...incroyable".  

© Tous droits réservés

Pourquoi présenter ce type de technologie? Juste un gadget? "Pas du tout", explique Coralie Pastor. "C'est aussi un moyen, si jamais on se retrouve à nouveau à la maison, parce qu'il y aurait un reconfinement, d'offrir des spectacles à nos publics. Ou de permettre à des gens qui n'ont pas les moyens d'assister à des concerts, de vivre ces moments, mais autrement".  

© Tous droits réservés

Les portes ouvertes sont l'occasion de belles retrouvailles pour certains. "Moi j'ai croisé un ancien élève, qui travaille ici!". Tiens donc..."Hé oui, j'ai été la professeur d'anglais de Serge Van Haelewijn. Et il m'a reconnue, ça m'a fait plaisir" Après de nombreuses années sur Fréquence Wallonie, puis Vivacité, Serge a rejoint la radio "Viva+" (sur Dab+). "C'est une nouvelle radio et c'est chouette de la faire découvrir à ceux qui nous rencontret. On est parfois surpris de la façon dont ils se représentent notre travail, nos locaux...Nous, sur Viva +, on est un peu les Rémy Bricka: on fait tout nous même. Les interviews, le montage, la présentation...On n'a pas de technicien, on a un petit studio et c'est là que tout se passe!"  

© Tous droits réservés

Dans le groupe, des fans de Vivacité s'impatientent. Mais où est-il, le grand studio qu'on voit à la télévision? "Il est encore un étage en-dessous, au deuxième". C'est l'étage des rédactions "info". "Ici vous avez la rédaction régionale de Vivacité", précise Vinciane Votron, la responsable d'édition pour le Hainaut. "A côté, je vous présente l'équipe de la rédaction nationale de Vivacité. Ils sont en train de préparer le journal de 13h". Un coup d'oeil dans le studio de montage, quelques petites manipulations là aussi...Dernière escale pour le groupe? Le nouveau studio, occupé par Philippe Jauniaux. Il est aux commandes du "Tip Top" ce samedi matin.  

© Tous droits réservés

C'est entouré d'auditeurs qu'il annonce les "tops" et les "flops" de la semaine, réservant les petites anecdotes et les explications plus techniques pour les pages de pub. "Hé bien c'était...top", conclut un visiteur à la sortie du studio. "Je ne voyais pas ça comme ça du tout". "Ca doit être agréable de travailler ici", poursuit une auditrice. "Même si, côté déco, par endroits c'est un peu vide. Mais il paraît que ça va changer, non?" Julien, lui, est étudiant en journalisme et communication. La visite semble l'avoir conforté dans son choix d'études. "A qui doit-on demander, pour faire un stage?

Au total, près de 500 personnes ont découvert Média Ouest ce samedi. 

© Tous droits réservés

Visite Média Ouest

Le nouveau bâtiment de VivaCité et Classic 21 à Mons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les portes ouvertes de MédiaOuest : les photos!

Les musts Classic 21

Articles recommandés pour vous