Mons: avec 7000 dossiers traités en 2019, nette augmentation du chiffre des incivilités

Illustration
13 juil. 2020 à 14:04 - mise à jour 13 juil. 2020 à 14:04Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Agences

Quelque 7.000 dossiers, concernant tous types d'incivilités ont été traités en 2019 à Mons. Le chiffre montre une augmentation par rapport aux années précédentes.

Jeter ses poubelles n'importe où, avoir un comportement agressif en rue, dégrader du mobilier urbain, ou encore être l'auteur d'un stationnement sauvage, est donc fermement sanctionné dans la Cité du Doudou où la lutte contre les incivilités fait partie des priorités des instances communales. Un Bureau des amendes administratives a été créé dans cette optique.

"L'objectif est de pouvoir rapidement sanctionner les délits 'mineurs' avant que ceux-ci n'empoisonnent la vie de tout un quartier ou d'une rue", ont indiqué lundi les instances communales.

"Cette augmentation s'explique par la volonté assumée de l'autorité communale de ne plus laisser passer une série de comportements inacceptables pour la sécurité et la quiétude de nos habitants", a expliqué dans un communiqué le bourgmestre de Mons, Nicolas Martin (PS), qui a également évoqué la poursuite du travail de prévention, parallèle à la répression.

Le nombre de dossiers a plus que doublé en cinq ans, passant de 1.195 en 2015, à 1.620 en 2016, à 4.139 en 2017, avec la poursuite des infractions en matière d'arrêt et de stationnement, et à 6.143 en 2018.
 

Articles recommandés pour vous