Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio-Tomates

Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates
28 avr. 2021 à 06:36 - mise à jour 28 avr. 2021 à 06:36Temps de lecture2 min
Par Charlotte Legrand

Le projet est né il y a un an. Un peu à reculons, Pierre Léger se lance dans les cours à distance. Il y a pris goût, et donne une formation tous les mercredis soir, au fond de son jardin, depuis sa serre connectée. L’expérience a du succès : 12 apprentis jardiniers se sont inscrits.

Les premiers connectés

"Ah, j’entends quelqu’un !" Le premier élève vient de se connecter. "Coucou, Marc !". D’autres arrivent, très ponctuels. Ils entament leur deuxième cours de permaculture. "Tout le monde a fait son petit devoir ? Je n’en ai reçu que 5. Allez, c’est pas grave", rigole Pierre. Et c’est parti pour le menu du jour. Il est chargé, entre les plantes "indicatrices" du jardin, le paillage, un "zoom" sur les tomates et les pommes de terre, "et puis deux nouvelles rubriques ! Les trucs et astuces, et la recette du jour".

Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates
Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates © Tous droits réservés

Pierre Léger a commencé l’aventure il y a un peu plus d’un an. Lorsque le confinement nous impose une "pause" à tous, il s’oriente, plutôt à contrecœur, vers les cours "connectés". "J’ai dû improviser avec téléphone, webcam. J’étais pas fan mais j’ai découvert des avantages à la formule. Ne plus devoir se déplacer, pouvoir via l’écran des photos de son jardin, de sa serre… Pour pouvoir entrer dans le jardin des participants, d’une certaine manière, et leur donner des conseils". Autre avantage ? La possibilité d’enregistrer les cours. "Si quelqu’un ne sait pas venir, ce n’est pas un souci, il peut revoir l’enregistrement".

Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates
Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates © Tous droits réservés

Pratiquement, la serre du jardin a subi une fameuse cure "technologique". "Elle est équipée avec l’électricité, une connexion internet, bien sûr". La luminosité est un facteur important quand on fait des tournages. Il a fallu installer des stores, des voiles de différentes couleurs, pour s’adapter aux variations de lumière, au passage d’un nuage, à la tombée du jour… Pour aménager les lieux, le Montois a lancé un financement participatif. "C’était aussi une façon de tester l’intérêt de mon projet, auprès du grand public". Il espérait 8 inscriptions à ses cours, voilà déjà 12 élèves.

Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates

Déjà une heure trente qu’il donne cours, sur Studio-Tomates. On en est au gros plan sur les "solanacées" (tomates et pommes de terre, en l’occurrence !). Les élèves partagent leurs expériences, dans la bonne humeur. "Je risque le divorce si je garde encore tous mes plants, partout dans la maison ! Peut-on sortir les tomates dans la serre ?" "Combien de kilos de tomates donnera un plant, cet été ?" Avec ses dix ans d’expérience en permaculture, Pierre a réponse à (presque) tout. "C'est un peu fatiguant car on donne cours non stop. Alors que lors des cours pratiques, quand les élèves travaillent la terre, on peut parfois se reposer un peu..." Autre difficulté: les aléas de la technique, comme on dit! 

Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates
Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates © Tous droits réservés

"Tu m’entends là ? Non ? Rho. Je ne sais pas ce qui se passe, décidément". Cela finit toujours par s’arranger. "On n’est qu’au deuxième cours ! Cela va déjà beaucoup mieux qu’au premier". Pierre Léger s’est donné un an pour parfaire ses connaissances techniques. "Je passe plus de temps avec ce groupe d’élèves, c’est prévu, car il y a encore des petits réglages à faire, des solutions à trouver".

Studio Tomates a fait l’objet d’un crowdfunding fin de l’année dernière. Pour remercier les contributeurs, notre jardinier présentateur a bien sûr proposé… Des semis. Et il n’est pas peu fier des plants qu’il a obtenus. "Regardez ils sont beaux ! Ceux-là, je m’en occupe de très très près, évidemment…" Chaque contributeur en recevra trente. Distribution ce week-end.

Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates
Mons : des cours de permaculture à distance, grâce à Studio Tomates © Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous