RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Mons : deuxième année d’existence du Master en marionnettes à Arts²

Illustration
18 mars 2022 à 07:25Temps de lecture2 min
Par Vincent Clérin avec Alexis Gonzalez

À Arts² (Arts au Carré), l’école supérieure des Arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Mons, c’est la deuxième année d’existence du Master en marionnettes.

"Le Master se développe en plusieurs axes", explique Alain Moreau, professeur de fabrication et de mise en vie de ces marionnettes, "Il y a ce volet de fabrication, il y a celui plus de la manipulation, il y a également le théâtre d’objets à proprement parler et des Arts numériques. La marionnette est un art émergeant, comme on dit, on la retrouve dans différents spectacles. Elle existait déjà à Arts² mais dans le cursus des étudiants comédiens et donc ici il s’agit d’un pas supplémentaire où, pendant un an, on travaille autour de la marionnette pour explorer ses différents aspects. L’intérêt de ce Master, c’est qu’au cours de celui-ci, l’étudiant peut toucher à tout".

De la colle et de la frigolite

Une dizaine d’élèves fréquentent cette année cette formation. Pour beaucoup, c’est une opportunité pour maîtriser toutes les formes et les langages de la marionnette contemporaine.

Lors d’un de ces cours de fabrication de marionnettes, un cutter serré entre les doigts, un des élèves, découpe une main dans de la frigolite. Depuis trois semaines, il élabore chaque partie du corps de sa marionnette. "La première étape, c’est le travail du polystyrène. On essaye de faire des formes, on ponce, on remet une couche de colle, on ponce", explique Nicolas, "ensuite, on peint le résultat obtenu pour chaque pièce, avant d’assembler le tout à l’aide d’un système d’articulations".

Avec une marionnette, tu peux te réveiller à deux heures du matin, descendre dans ton atelier et créer du rêve

Pour ce travail d’artisan, il utilise tout un arsenal de matériaux de récupération "J’utilise des réchauds de Camping-gaz, des tuyaux, de la ferraille, du plomb pour lester, … Un peu de tout", indique Nicolas. Les étudiants ont cinq semaines pour créer leur marionnette. Cela prend du temps, plusieurs heures rien que pour la réalisation d’une main ou d’un pied.

Créer de la vie et du rêve

Pour Nicolas, comédien de formation, cet apprentissage va lui permettre de devenir un artiste plus autonome "Je vais pouvoir élaborer des projets chez moi, me créer un atelier puis partir directement en rue, in situ. Quand tu es comédien, tu es tributaire de plus grosses équipes tandis qu’avec une marionnette, tu peux te réveiller à deux heures du matin, descendre dans ton atelier et créer du rêve".

Après avoir donné corps à sa marionnette, Nicolas va devoir inventer une histoire pour la faire exister et poser une voix sur sa figurine, un travail complet pour donner vie à sa créature.

Pour découvrir le Master Marionnettes, l’école supérieure Arts² organise des portes ouvertes le samedi 26 mars 2022, ce sera de 10 heures à 16 heures.

 

 

 

 

Sur le même sujet

Pinocchio et ses copains débarquent au JEM festival

Bruxelles Matin

Articles recommandés pour vous