Regions Hainaut

Mons : une enquête publique vient de démarrer pour le nouveau projet immobilier de la banque Belfius

Le bâtiment de la banque Belfius tel qu’il se présente actuellement sur le boulevard montois.
22 juin 2022 à 12:39Temps de lecture1 min
Par Vincent Clérin avec Denis Vanderbrugge

Le retour du projet immobilier Belfius à Mons.  La banque souhaite raser son agence actuelle située à l’une des entrées de la ville à l'avenue Jean d’Avesnes, pour construire à la place un grand bâtiment contemporain.  Une nouvelle enquête publique vient de débuter et ce projet était présenté au public ce mardi soir.

Particularité de ce projet immobilier d’envergure, il comprendra une agence bancaire évidemment mais également une crèche pouvant accueillir une quarantaine d’enfants. Un peu plus de 90 appartements sont également prévus.

L’idée de Belfius Immo, la filiale de la banque qui est à la manœuvre, c’est de répondre à la demande de logements à un endroit stratégique étant donné qu'on se trouve vraiment à l’entrée du centre-ville. Belfius veut répondre à cette demande de logements en marquant le coup avec une architecture contemporaine.

Un premier projet avorté en 2020

La banque avait formulé une première demande de permis en 2020. Mais le projet n’avait pas abouti à cause d’un problème de procédure. Pour cette seconde demande de permis, Belfius Immo a apporté des adaptations. Ainsi pour cette nouvelle mouture de la partie du bâtiment situé côté boulevard Albert-Elisabeth, le bâtiment est un peu moins haut et surtout un peu moins profond. L’objectif étant d’avoir "un raccord harmonieux", dixit la banque, avec les habitations voisines. Des adaptations qui ont été faites pour répondre aux remarques énoncées par les riverains lors de la première enquête publique.

Les riverains contactés ce mardi parlent "d'adaptations à la marge", notamment au niveau de la hauteur du bâtiment qu’ils jugent toujours trop importante. Quant au style architectural adopté, ce groupe de riverains estime qu’il dénote par rapport aux maisons voisines. Ils comptent donc encore se mobiliser contre le projet en interpellant les autorités communales avec le lancement d’une nouvelle pétition.

Lancée en 2020, la première pétition avait récolté plus de 1000 signatures. Pour les riverains concernés, sachez que l’enquête publique concernant ce nouveau projet se termine le 4 juillet prochain.

 

Sur le même sujet

Belfius s’inquiète des finances wallonnes et voudrait limiter ses risques financiers

Belgique

Articles recommandés pour vous