Mons: vu les difficultés, la ville met un terme à la phase test de la nouvelle piste cyclable

Le SPW procédera à l'enlèvement des marquages au sol dès la semaine prochaine

© Tous Droits réservés

11 sept. 2020 à 11:59 - mise à jour 11 sept. 2020 à 11:59Temps de lecture2 min
Par RTBF

Il y a une dizaine de jours la ville de Mons lançait une phase test pour l’utilisation quotidienne de la piste cyclable créée à la rue des Barbelés et à la rue du Grand Jour.  Dans un communiqué la ville signale qu’au regard des "trop nombreuses difficultés générées par sa mise en place ", le Collège a décidé de clore plus rapidement que prévu cette phase test de cette nouvelle piste cyclable. 

Le Collège a dès lors décidé dans un premier temps de rétablir la deuxième bande de circulation des voitures et d’instaurer en même temps une zone 30 km/h sur la section reliant la Place Warocqué à l’emplacement de l’hôtel "Le Lido".  Des marquages au sol signalant la présence de cyclistes seront réalisés.

La piste cyclable n'est pas oubliée

Une piste cyclable définitive sera créée plus tard sur une bande de stationnement avec les aménagements prévus pour disposer d’une ceinture cyclable.

L’utilisation du vélo et des transports en commun seront favorisés avec le dégagement d’un budget communal complémentaire.

Une campagne de sensibilisation sera menée pour inciter les automobilistes en transit à utiliser les boulevards extérieurs plutôt que la grande voirie située en intérieur de ville. Pour une plus grande fluidité sur le ring, la création prochaine d’une nouvelle sortie du Ring vers Nimy (après le CHU Ambroise Paré) est prévue.

Faire coexister automobilistes et cyclistes

L’objectif de ces adaptations est de concilier les attentes des deux et des quatre roues qui circulent en ville. "Je suis convaincu que ce n’est pas en opposant les modes de transport que ceux-ci pourront coexister", a déclaré le Bourgmestre Nicolas Martin (PS), avant d'ajouter  "Automobilistes, cyclistes, piétons et navetteurs ont largement exprimé leur confusion et leur mécontentement légitime face aux nouveaux aménagements. L’accord trouvé au sein du Collège permet de répondre de manière équilibrée aux différentes sensibilités et au nécessaire développement des nouveaux modes de déplacement". 

Charlotte De Jaer (Ecolo), léchevine de la Mobilité tire également les conclusions de cet essai "Ce test de piste cyclable correspondait au projet inscrit dans la déclaration de politique générale car c’est un maillon essentiel pour assurer un déplacement sécurisé pour les cyclistes. Mais nous sommes à l’écoute des montoises et montois et nous devons entendre les nombreuses personnes critiques à l’égard du timing de ce test" et d’ajouter "Toutefois nous avons trouvé un accord au sein du Collège pour avoir une piste cyclable structurelle sur cet axe et je m’en réjouis et les cyclistes seront protégés par la réduction de la vitesse d’ici sa mise en oeuvre rapide".

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous