Regions

Mont-Saint-Guibert: une start-up invente le bracelet connecté pour bébé

"Gabi SmartCare" a mis au point un bracelet connecté qui va, peut-être, révolutionner les soins pédiatriques (illustration).

"Gabi SmartCare" est le nom de la start-up qui a mis au point un bracelet connecté qui va, peut-être, révolutionner les soins pédiatriques. Cette invention suscite beaucoup d’intérêt auprès des investisseurs mais aussi du monde médical.

L’idée est de remplacer les fils et les capteurs posés sur le corps et les bras des bébés par un bracelet intelligent. Les médecins peuvent ainsi suivre la santé des plus petits à la maison !

Une idée liée à un traumatisme

Cette invention est venue d’un traumatisme vécu par Jonathan Baut (concepteur et fondateur de Gabi SmartCare) : "Nous avons failli perdre notre petite fille, 7 jours après sa naissance. Elle n’avait pas suffisamment d’oxygène dans le sang et elle a été hospitalisée d’urgence. Après cet épisode, notre vie a été très différente avec des épisodes d’anxiété et beaucoup plus de stress".

Ces épisodes d’angoisse, vécus par Jonathan, le conduisent à réaliser le prototype d’un bracelet. Il est vrai que les nouvelles technologies médicales sont en plein boum mais la pédiatrie est à la traîne et il y a donc un marché à saisir.

Comment ça marche ?

"On monitore jusque 8 paramètres. Par exemple, le rythme cardiaque et sa maniabilité ou encore le niveau d’oxygène dans le sang, explique Jonathan Baut. Ces paramètres vont alimenter la plateforme. Ces informations vont être stockées et sont visibles pour le professionnel de la santé. Pour venir enrichir sa connaissance et lui permettre d’avoir un diagnostic peut-être plus rapide et plus fiable. En tout cas, un avis plus éclairé. Cela va avoir un effet positif sur la santé du patient et sur les coûts des soins car il y aura moins d’hospitalisations et moins de complications".

4 ans et 2 prototypes plus tard le produit est là

Les développeurs ont travaillé en étroite collaboration avec des pédiatres comme Nicolas Delvaux, de l’hôpital Marie Curie de Charleroi qui suit le projet depuis 3 ans.

"Pour le moment ce qui existe ce sont des monitorings avec des fils qui émettent des alarmes. Nous n’avons pas beaucoup de valeurs et les parents doivent venir faire vider la mémoire de ces appareils. Le bracelet permet, pratiquement, un suivi en temps réel. Il n’y a aucun produit sur le marché qui propose ce genre de chose".

Le dispositif a le potentiel de transformer la manière de travailler grâce à une meilleure prévention, un meilleur suivi des traitements et plus de confort pour les petits. C’est aussi une solution plus simple pour les parents avec un produit qui est facile à utiliser.

La certification médicale

Une étude clinique va débuter dans les jours qui viennent à l’hôpital des enfants Reine Fabiola de Bruxelles et au CHU de Charleroi.

Nicolas Delvaux : "Nous allons brancher l’enfant dans notre unité d’étude du sommeil pour le système classique et nous allons lui mettre le système Gabi Scare également afin de comparer les données".

La commercialisation du bracelet est prévue fin 2022, début 2023, une fois que la start-up aura obtenu les certifications médicales.

Articles recommandés pour vous