Monde

Mort du chef d’Al-Qaïda, tête pensante des attentats du 11 septembre : "Ayman Al-Zawahiri était un personnage clé du djihad international"

© © Tous droits réservés

02 août 2022 à 08:35 - mise à jour 02 août 2022 à 13:48Temps de lecture2 min
Par Blandine Rans avec AFP

Le chef d’Al-Qaïda a été tué dans la nuit de samedi à dimanche par une frappe de drone américain en Afghanistan.

Il était l’un des terroristes les plus recherchés au monde. Les Etats-Unis promettaient 25 millions de dollars pour tout renseignement permettant de le retrouver.

Un engagement précoce dans la lutte djihadiste

Ayman al-Zawahiri est né le 19 juin 1951 à Maadi, près du Caire, au sein d’une famille bourgeoise. Son père était un médecin réputé et son grand-père un grand théologien de la mosquée d’Al-Azhar dans la capitale égyptienne. Ayman al-Zawahiri a emprunté la même voie que son père en devenant chirurgien.

Ayman al-Zawahiri était un personnage clé du djihad international. Il s’est engagé dès le plus jeune âge dans la lutte djihadiste armée en Egypte " explique Thomas Renard, directeur du Centre international de lutte contre le terrorisme.

L’Égyptien a créé dans son pays l’Union du djihad islamique. En 1981, il a notamment été impliqué dans l’assassinat du président égyptien Anouar al-Sadate. Après avoir été emprisonné pendant trois ans, il a rejoint l’Afghanistan où avait lieu la résistance moudjahidine contre l’armée soviétique.

L’un des cerveaux des attentats du 11 septembre

C’est à cette époque qu’il rencontre Ben Laden. Il devient son médecin personnel. C’est ensemble qu’ils vont créer Al-Qaïda à la fin des années nonante.

Les Etats-Unis le mettent sur leur "liste noire" pour avoir soutenu les attentats contre les ambassades des Etats-Unis au Kenya et en Tanzanie en août 1998. Il est également condamné à mort par contumace en Egypte pour de nombreux attentats, dont celui de Louxor, en 1997 qui entraîna la mort de 62 personnes dont 58 touristes étrangers.

Ayman Al-Zawahiri était considéré comme l’un des concepteurs des attentats du 11 septembre qui ont fait près de 3000 morts.

Ayman Al-Zawahiri était l’un des concepteurs des attentats du 11 septembre 2001.
Ayman Al-Zawahiri était l’un des concepteurs des attentats du 11 septembre 2001. AFP

Un bilan en demi-teinte à la tête d’Al-Qaïda

Ayman al-Zawahiri a pris la tête de l’organisation djihadiste suite au décès de son prédécesseur, Oussama Ben Laden, au Pakistan en 2011.

Il a réussi à prendre sa succession et à s’imposer comme le leader légitime de l’organisation globale. Ce n’était pas gagné puisque la transition de leadership est toujours une période sensible." juge Thomas Renard. "Cette période était en plus marquée par les Printemps arabes et l’émergence de l’Etat islamique avec qui Al-Quaïda est entré en compétition. Mais il a réussi à maintenir un certain nombre d’affiliés dans le monde et une sorte de cohésion entre les différentes branches d’Al-Qaïda " ajoute le chercheur associé à l’Institut Egmont. En cela, Thomas Renard ne partage pas la description d’un leader faible en sans charisme que certains ont faite de lui.

Une traque de 20 ans

Les Etats-Unis ont recherché Al-Zawahiri durant 20 ans. Une traque qui a été ponctuée par l’annonce de son décès, à deux reprises, en 2002 et 2007. Depuis 2011, il vivait terré entre le Pakistan et l’Afghanistan.

L’homme est décédé à 71 ans. " C’est une longévité remarquable dans ce type d’organisation en raison de la durée de son engagement mais aussi parce qu’il était recherché par l’ensemble des services antiterroristes dans le monde. Il vivait dans la clandestinité même s’il bénéficiait probablement d’une forme de tolérance des Talibans qui ont repris le contrôle en Afghanistan " conclut Thomas Renard.

Sur le même sujet, au JT (2 août 2022) :

Sur le même sujet

Mort du chef d’Al-Qaïda : l’organisation terroriste est-elle toujours une menace ?

Monde

Mort de Zawahiri : les États-Unis ont-ils utilisé un missile secret, le "Flying Ginsu" ?

Monde

Articles recommandés pour vous