Monde Europe

Mort du petit Dean Verberckmoes : la compagne de Dave De Kock placée sous mandat d’arrêt

18 janv. 2022 à 11:29 - mise à jour 18 janv. 2022 à 21:01Temps de lecture2 min
Par Belga

La compagne de Dave De Kock, principal suspect dans l’enlèvement et le meurtre d’un enfant de quatre ans, a été placée sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction de Termonde, a indiqué mardi soir son avocat, Me Bart De Decker. La jeune femme avait été interpellée lors d’une perquisition menée à Saint-Gilles-Waes (Flandre orientale).

Les enquêteurs belges et néerlandais tiendront une réunion de coordination mercredi dans le cadre de cette enquête. Il sera toutefois encore trop tôt pour décider où le principal suspect, Dave De Kock, 34 ans, pourra être jugé. Il faudra d’abord déterminer où l’enfant a été tué, a-t-on appris mardi auprès de la justice belge.

Le corps de l’enfant a été retrouvé vers 22h00 dans le village de Vrouwenpolder, en Zélande néerlandaise. Le parquet belge de Flandre orientale, qui enquêtait sur la disparition de l’enfant, a confirmé le décès. Un médecin légiste doit examiner le corps de la victime pour déterminer les causes de la mort, mais la police comme le parquet n’ont livré aucun détail à ce sujet.

Principal suspect dans cette affaire, Dave De Kock avait été interpellé lundi vers 14h15 sur la base du signalement d’une situation suspecte, dans le village néerlandais de Meerkerk.

Une vingtaine d’enquêteurs néerlandais travaille désormais sur cette affaire. Dave de Kock est détenu aux Pays-Bas pour l’enlèvement du petit garçon et son implication dans son décès. L’enquête doit déterminer où le trentenaire et l’enfant se sont rendus aux Pays-Bas et où la victime a été tuée.

Les résultats de l’autopsie, qui permet aussi d’estimer plus précisément l’heure du décès, pourraient peut-être y contribuer. Elle devrait avoir lieu mercredi. Le suspect est lui toujours entendu aux Pays-Bas et pourrait comparaître jeudi devant un juge d’instruction, qui décidera s’il doit être maintenu en détention.

Dave De Kock et Dean Verberckmoes ont été vus pour la dernière fois le mercredi 12 janvier à 10h30 à Saint-Nicolas. Le trentenaire était censé déposer Dean chez ses grands-parents le jeudi. La mère avait signalé la disparition de l’enfant durant le week-end, expliquant que cet homme à qui elle avait confié son enfant n’était plus joignable depuis plusieurs jours. Elle avait précisé que le trentenaire avait déjà gardé son fils par le passé et avoir une entière confiance en lui.

Déjà condamné pour la mort d’un autre petit garçon

En 2010, Dave De Kock avait déjà été condamné à une peine de 10 ans de prison pour la mort en 2008 d’un petit garçon de 2 ans de Ravels, localité frontalière avec les Pays-Bas. Il avait purgé l’intégralité de sa peine pour ces faits, de sorte qu’après sa libération en 2018 plus aucune mesure judiciaire ne lui était imposable. Lors de son incarcération à la prison de Tilburg (Pays-Bas), il avait été demandé que De Kock soit placé en institution psychiatrique, une recommandation qui n’avait pas pu être suivie faute de places. La justice avait alors décidé de le placer dans une autre prison, celle de Ruiselede en Belgique, où il avait suivi un programme pour se défaire de son assuétude aux drogues, selon le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne.

Sur le même sujet

Mort du petit Dean en Flandre : la compagne de Dave De Kock reste en détention

Belgique

Mort du petit Dean Verberckmoes : Dave De Kock s'oppose à sa remise à la Belgique

Belgique

Articles recommandés pour vous