Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Moteurs hybrides, définitivement enterrés par l’Europe ?

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

La fin annoncée des moteurs thermiques pour 2035 a suscité pas mal de réactions. Normal, la voiture reste un sujet de discussion important.

Finalement, les ministres de l’Environnement des 27 pays européens ont été plus raisonnables que les eurodéputés. Les ministres et les députés européens sont d’accord sur l’interdiction des moteurs thermiques pour 2035, mais la nuance, c’est que les ministres de l’Environnement ont fini par accepter de reconsidérer la question des hybrides rechargeables en 2026. En clair, la Commission européenne estime que les voitures hybrides actuelles ne permettent pas d’atteindre les objectifs de neutralité carbone, mais la commission estime qu’elle ne doit pas fermer la porte définitivement à cette technologie si l’industrie automobile peut prouver le contraire". D’où cette clause de revoyure fixée à 2026 sous l’influence d’un pays comme l’Allemagne soutenu par l’Italie.

J’ai un ami homme d’affaires bien connu qui doit être ravi de ce revirement, car il m’avait expliqué en long et en large les bienfaits des voitures hybrides comparées au tout à l’électrique. Il n’est pas le seul à avoir des doutes, des ingénieurs se posent aussi les mêmes questions. Selon cet homme d’affaires, l’Europe en misant sans nuance sur le tout électrique, se met en situation de nouvelle dépendance à l’égard de pays non démocratiques. Notamment les pays disposant des minerais nécessaires à la fabrication des batteries des voitures électriques. Ces minerais sont en Chine, en Russie et quelques pays africains. Que ferons-nous demain s’ils nous disent qu’ils n’ont plus assez de lithium ou qu’ils facturent ce dernier à un prix exorbitant ?

Sur le même sujet

Pouvoir d’achat : "Chéri, j’ai rétréci les courses"

Chronique Économique

La vidéo Tiktok de Natacha résume l’actualité : "le sanctionneur est sanctionné"

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous