Moteurs

Motocross : Jago Geerts confirme en Argentine

Jago Geerts impressionnant devant la foule argentine !

© Photographic Art – Stefan Geukens

21 mars 2022 à 14:41Temps de lecture2 min
Par Gérald Wery

Le motocross belge revit. Le titre mondial tant attendu depuis 2008 est plus que jamais d’actualité cette saison avec le limbourgeois Jago Geerts (21 ans) en MX2. Le duel avec Tom Vialle s’annonce somptueux !

Tom Vialle a déjà épuisé 2 jokers

Tom Vialle, c’est le champion du monde 2020. C’est le fils de l’ancien champion français Frédéric Vialle. C’est aussi l’atout numéro 1 de l’usine KTM dont le directeur sportif n’est autre que le lion des Flandres Joël Smets, notre quintuple champion du monde ! KTM qui dispose d’une nouvelle moto cette année avec laquelle Tom Vialle semble avoir un peu de mal. En témoignent ses chutes impressionnantes en Lombardie et en Argentine. Tom a déjà épuisé 2 jokers chance !

Jago Geerts n’a jamais été aussi fort !

Les crashs de Tom Vialle auraient pu se terminer beaucoup plus mal. En deuxième manche en Lombardie, il repartira mais ne parviendra jamais à retrouver le rythme. Zéro pointé et 25 points de perdus face à Jago Geerts. Le belge, lui, est en pleine confiance. Il n’a jamais été aussi fort, aussi solide physiquement et mentalement. De plus, sa Yamaha d’usine préparée en Belgique dans la structure KEMEA de Genk semble être la meilleure 250 du moment. Geerts a résolu ses problèmes de sortie de grille au départ en trouvant la bonne combinaison d’échappement-silencieux après une longue séance de test intensive aux Pays-Bas. Il est également plus fort physiquement, ce qui s’est traduit en Argentine par deux fins de manche remarquables. Il semble également plus sûr de lui mentalement après avoir changé de coach.

Jago Geerts (93) a parfaitement réussi ses deux envolées en Argentine.
Jago Geerts (93) a parfaitement réussi ses deux envolées en Argentine. © Phtographic Art – Stefan Geukens

Une première manche imparable

Jago Geerts et Tom Vialle ont donc fait match nul en Argentine en scorant chacun une première et une deuxième place. Une manche gagnée c’est 25 points et Vialle a toujours 26 points de retard en quittant l’Argentine sur Geerts qui nous raconte son Grand-Prix.

"En première manche, j’ai viré en tête mais je suis sorti trop large et Vialle est passé. Je l’ai suivi pendant 20 minutes. J’avais un bon rythme. Ensuite, durant les dix dernières minutes, je me suis senti de mieux en mieux et j’ai pu revenir au contact et le dépasser pour m’imposer."

 

Jago Geerts quitte l’Argentine avec 26 points d’avance.
Jago Geerts quitte l’Argentine avec 26 points d’avance. © Photographic Art – Stefan Geukens

Tu ne peux pas gagner toutes les manches !

"En deuxième manche, je pars bien. Je suis deuxième et je passe rapidement en tête mais mes sensations ne sont pas aussi bonnes. Je dois laisser passer Vialle. Ensuite, je trouve un bon rythme. On joue à l’accordéon. Je me sentais de mieux en mieux comme en première manche lorsque j’ai reçu une projection sur la main. J’avais du mal à tenir le guidon. J’ai alors choisi de ne prendre aucun risque. Pour être champion, tu ne peux pas gagner toutes les courses. Il faut savoir se contenter d’une deuxième place."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous