Moteurs

Motocross : le débriefe des Belges. Sacha Coenen proche de l’exploit, Liam Everts blessé et Jago Geerts nouveau leader

Sacha Coenen impérial en Allemagne avant que la mécanique ne le trahisse deux fois !
15 juin 2022 à 15:36Temps de lecture3 min
Par Gérald Wery

Les pilotes belges en vogue ont soufflé le chaud et le froid au Grand-Prix d’Allemagne, mais il y a de bonnes raisons d’être optimiste. Jago Geerts reprend les rênes du championnat. Liam Everts est la révélation mondiale de l’année. Les jumeaux Coenen dépassent les attentes.

Jago Geerts renverse la vapeur en Allemagne
Jago Geerts renverse la vapeur en Allemagne Photographic Art – Stefan Geukens

J’ai préféré ne pas tenter le diable

Jago Geerts est celui qui s’en sort le mieux au soir du Grand-Prix d’Allemagne puisqu’il reprend la tête du championnat MX2. 11 GP ont déjà été disputés. Il en reste 8 et Geerts se retrouve avec 8 points d’avance au championnat. Le Mondial MX2 est le plus passionnant cette saison. Le duel avec Tom Vialle n’en finit pas de rebondir. Le français a été victime d’une casse mécanique en deuxième manche. Ce qui redistribue complètement les cartes. D’autant plus que Jago Geerts conserve une attitude et un mental de champion malgré les aléas de ces derniers temps (chute et blessure en France). Son discours et son langage corporel sur et en dehors de la moto transpirent la détermination. Jago ne lâchera rien !

"Je n’ai pas ressenti un bon feeling samedi lors des qualifications, explique Jago Geerts. Heureusement, dimanche je me suis senti immédiatement mieux en piste. En première manche, je roulais bien mais j’ai un peu cafouillé avec mon sélecteur de vitesse et j’ai dû revenir au caractère dans la roue de Vialle. J’ai tenté de le dépasser à plusieurs reprises mais ça ne marchait pas. C’était décevant. J’étais très fâché sur moi ! Mais en deuxième manche, j’ai de nouveau pris un excellent départ. J’ai vu ce qui s’était passé avec Vialle. J’ai donné le meilleur de moi-même mais la piste était dangereuse à certains endroits et j’ai préféré ne pas tenter le diable. Je termine à nouveau deuxième."

 

Motocross: chute de Liam Everts GP d'Allemagne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Liam Everts : J’ai une petite fissure au doigt

Liam Everts est clairement en train de construire une carrière sur les traces de son père Stefan (à droite) et de son grand-père Harry.
Liam Everts est clairement en train de construire une carrière sur les traces de son père Stefan (à droite) et de son grand-père Harry. Photographicart – Stefan Geukens

"J’ai le regret de vous annoncer que j’ai une petite fissure au majeur. Je vais devoir observer un peu de repos et laisser la moto de côté. Je ne serai au départ du prochain Grand-Prix en Indonésie mais je vous donne rendez-vous à Loket en Tchèquie (ndlr : 17 juillet)"

Liam Everts a lourdement chuté lors de la course qualificative (voir vidéo postée sur sa page Facebook ci-dessus). Il a tenté de rouler le dimanche au warm up mais la douleur était trop forte. Comme en début de saison, il se retrouve à l’arrêt à cause d’un doigt. Apparemment le même qu’en Angleterre. Peu importe, il reviendra plus fort et il peut déjà être considéré comme la révélation de cette campagne mondiale 2022. Son père Stefan Everts ne lui demandait rien d’autre que d’apprendre le métier durant cette première saison en championnat du monde. Liam nous confiait début de saison espérer rentrer à quelques reprises dans le top 10. Il a fait beaucoup mieux. Après avoir manqué les quatre premières épreuves du championnat, Liam est rentré à huit reprises dans le top 10 et a manqué le podium d’un petit point en Espagne. Sa marge de progression cette saison s’est accélérée. Son physique trop frêle par le passé s’est étoffé. Il lui reste encore à franchir un palier en termes de vitesse pure. Premier podium le 24 juillet au Gp de Belgique à Lommel ?

Lucas Coenen tout en style occupe la cinquième place au championnat
Lucas Coenen tout en style occupe la cinquième place au championnat Huub Munsters

Sacha Coenen proche de l’exploit

Motocross: réaction des jumeaux Coenen au GP d'Allemagne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ils n’ont que 15 ans et nombreux pensaient dans le paddock qu’on attendait peut-être trop des jumeaux Coenen cette saison en les propulsant aussi rapidement en catégorie 250cc (EMX 250). Peut-être auraient-ils dû effectuer une saison supplémentaire en 125cc pour s’étoffer et se nourrir mentalement de nombreuses victoires ? C’est ce qui se disait. Oui mais voilà, leur début de saison démontre le contraire malgré des résultats en dent de scie. Après un premier Grand-Prix en Lombardie plutôt loupé, les jumeaux bruxellois ont rapidement trouvé leur place au sein du peloton des 250cc. Lucas occupe la cinquième place du championnat avec trois deuxième place et deux troisième place à son actif. Sacha, lui, s’est blessé au départ du Grand-Prix d’Italie. Zéro point marqué et un Grand-Prix manqué. Peu importe, le week-end dernier en Allemagne, il est passé à deux doigts de s’imposer dans les deux manches avant d’être trahi à deux reprises par la mécanique. Peu importe, les faits sont là. La progression des jumeaux est quasi symétrique et exponentielle. Ils rêvent évidemment de briller les 23 et 24 juillet lors du Grand-Prix de Belgique à Lommel ! Leur discours (voir vidéo ci-dessus) est serein et dénué de toute pression. On sent qu’ils savent qu’ils sont doués et rapides, et que cette saison n’est pas encore celle où on joue un championnat.

 

 

Les jumeaux Coenen en action au GP d'Allemagne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous