Moteurs

Motocross : le point sur nos chances de titre mondial

Tom Vialle (28) - Jago Geerts (193) le duel de l'année!

© Stefan Geukens Photographic Art

15 sept. 2020 à 14:03Temps de lecture2 min
Par Gérald Wery

Un championnat du monde unique. Bizarre. Trois Grand-Prix en une semaine sur le même circuit, ça laisse des traces et peu de places aux blessés ! Le leader du MXGP Jeffrey Herlings a failli ne plus se relever. Chute à haute vitesse sur la tête. La nuque et le dos touchés. Le pilote numéro 1 chez KTM l’a échappé de peu ! Il sera out pour 4 Grand-Prix… minimum !



 

Desalle blessé s’accroche en MXGP

Clément Desalle blessé a limité la casse en Italie.
Clément Desalle blessé a limité la casse en Italie. © Ray Archer

Clément Desalle, lui, a toujours sa pointe de vitesse mais il a du mal à terminer ses courses dans le rythme des premiers. Il ne prend plus les mêmes risques non plus que les petits jeunes ! Au soir du huitième Grand-Prix, le pilote wallon se voulait pourtant positif : " Ce fut un GP difficile pour moi, puisque je n’ai pas pu m’entraîner après m’être blessé au dos et au cou après la Lettonie ; je ne savais même pas si je pourrais rouler ce week-end et ce matin je ne savais pas à quoi m’attendre, mais notre kiné a fait du bon travail avant et entre les manches. En première manche j’ai pu tenir un bon rythme pendant dix minutes, avant que la douleur ne se réveille si bien que je n’ai pu continuer à cette cadence. Mon second départ ne fut pas si bon mais je me suis bien faufilé pour pointer cinquième ; ensuite ce fut pareil qu’en première manche, je n’ai pas pu tenir le rythme. Le Motocross est un sport difficile, et on doit composer avec les blessures ; ce n’est pas facile d’accepter cette situation. "

Pour le titre, notre pronostic pencherait plutôt vers l’italien Antonio Cairoli qui a bien récupéré de ses blessures de début d’année avec l’interruption "Covid". Il roule intelligemment. Laisse les jeunes Prado-Seewer-Gasjer se disputer les victoires de manche. Il pourrait égaler le record de 10 titres mondiaux toujours détenu par notre compatriote Stefan Everts (dont le fils Liam Everts a dû mettre fin à sa saison sur blessure). Trois GP en l’espace d’une semaine, c’est très éprouvant et l’infirmerie se remplit ! Un belge champion du monde en MXGP donc ? Impossible !

Le belge Jago Geerts plus que jamais favori en MX2 !

Jago Geerts (193) sera-t-il le premier belge champion du monde depuis 2008? La tension monte avec Tom Vialle (28)!
Jago Geerts (193) sera-t-il le premier belge champion du monde depuis 2008? La tension monte avec Tom Vialle (28)! © Stefan Geukens Photographic Art

Jago Geerts pointe toujours en deuxième position du championnat MX2 (250cc) derrière le pilote français Tom Vialle. Le belge a fait jeu égal le we dernier avec le français. Il a aussi plutôt bien négocié les trois épreuves disputées à Faenza sur un sol dur qui avantageait sur le papier Tom Vialle. Les six RDV qui s’annoncent sur un sol sablonneux (3 fois Mantova-Italie et 3 fois Lommel-Belgique) seront favorables à Jago Geerts… qui a appris à rouler dans le sable !

" Le circuit à l’ancienne de Faenza le week-end dernier était à la fois rapide et glissant, explique Jago Geerts. A présent, on file vers Mantova et Lommel où le sable est profond ! Lorsque la grille de départ s’abaisse, je m’élance toujours pour gagner. J’ai fait jeu égal avec Tom Vialle à Faenza. J’engrange 47 points. C’est de bon augure !"

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous