RTBFPasser au contenu
Rechercher

Moteurs MotoGP

MotoGP en Espagne : Bagnaia survole les qualifications, Quartararo en embuscade

Francesco Bagnaia s’impose lors des qualifications en Espagne.
29 avr. 2022 à 23:00 - mise à jour 30 avr. 2022 à 14:20Temps de lecture2 min
Par AFP

L’Italien Francesco Bagnaia (Ducati) a réalisé la septième pole position de sa carrière en MotoGP au Grand Prix d’Espagne samedi en 1 min 36 sec 170/1000, nouveau record du tour, devant le Français Fabio Quartararo (Yamaha), 2e à 453/1000.

Les deux pilotes s’élanceront dimanche (14h00) en première ligne, avec l’Espagnol Aleix Espargaro (3e) à leurs côtés. La deuxième ligne est composée de revenants : les deux Ducati de l’Australien Jack Miller (4e) et du Français Johann Zarco (6e), rescapé au dernier tour de la Q1, tandis que l’Espagnol Marc Marquez, sans aucun rythme mais efficace sur deux tours, a signé le 5e chrono.

Alex Rins (Suzuki), co-leader du championnat du monde avec Quartararo, ne s’est pas qualifié en Q2 et partira en 14e position sur la grille de départ.

"Mission remplie, même si je n’avais pas prévu d’être en première ligne à une demi-seconde de la pole", a réagi Quartararo au micro de Canal +, ajoutant : "Je ne sais pas ce qu’il nous manque autant sur un tour de qualification mais je ne suis pas le seul dans ce cas".

"El Diablo" a terminé en donnant rendez-vous à l’Italien sur la grille de départ : "On sait exactement où il faut attaquer dimanche, on verra !".

"Pecco" Bagnaia, en délicatesse avec sa machine depuis le début de la saison, a frappé un grand coup en début d’après-midi sous le soleil de Jerez en explosant de 6/10 le record de la meilleure pole position de Quartararo (2021) et de 4/10 le record de la piste détenu par Maverick Vinales (2020).

Quelques minutes avant, en Q1, la surprise était venue du Français Johann Zarco (Ducati-Pramac), peu en jambes depuis son arrivée en Andalousie, qui s’était qualifié pour la Q2 au dernier tour.

Le débutant italien Marco Bezzecchi (Ducati-VR46) avait lui réussi le deuxième temps pour venir jouer avec les meilleurs pour prendre la huitième position sur la grille.

Plus tôt dans la journée, la séance d’essais libres 4 (FP4), mise en bouche du warm-up du dimanche matin et donc de la course, avait vu Bagnaia et Quartararo enchaîner les tours rapides avec une grande régularité.

Si les autres pilotes n’étaient pas loin au chronomètre, ils se hissaient difficilement à leur hauteur sur un tour avant de couper, signe annonciateur d’une bataille dominicale entre les deux hommes forts du week-end, clairement au-dessus du lot.

Articles recommandés pour vous