iXPé

MotoGP eSports Round 3 : Les frères Montenegro donnent le ton

Moto GP eSports : Round 3

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Placer ses pions sur l'échiquier, voilà le réel objectif de chaque candidat au titre des Global Series, aujourd'hui. Après ce troisième vendredi de compétition, il restera quatre épreuves à disputer, l'étau se resserre et l'erreur n'est plus permise. Au programme, deux circuits techniques et rapides qui obligeront les pilotes à une rigueur sans faille.

Tout d'abord Jerez et ses virages enroulés additionné du Redbullring et ses longues lignes droites agrémentées de la nouvelle chicane entre le premier et le troisième virage, un "hotspot" a n'en pas douter.

Le plus célèbre tracé d'Andalousie a connu dans son histoire des dénouements de championnats de tout horizon.
 

Dans les global Series, cette piste a été le théâtre en 2020 d'une des plus belles démonstrations d'Adrian Montenegro (LCR Honda). L'Espagnol était cette année-là, imbattable. Et il fut anecdotique de retrouver largués, "Trastevere" et "Juan NH" sur les autres marches du podium.

Ce week-end, la course semble à nouveau promise aux frères espagnols. Ces derniers verrouillent la première ligne avec les deux meilleurs temps séparés par un écart de 66 millièmes.

Qui pour les battre ? Andrea Saveri, qui place la Suzuki en embuscade à la troisième place ? On connaît les talents de l'Italien pour bondir à l'extinction des feux mais sa fébrilité lorsqu'il ne part pas en tête. Le reste des candidats à la victoire auront fort à faire s'ils souhaitent obtenir leur part du gâteau.

 

Le bilan des chronos à l'issue de la séances qualificatives Autrichienne nous aura tenu en haleine

Jamais un niveau aussi relevé n'avait été proposé en piste par les différents protagonistes du peloton. Événement rarissime lors d'une compétition e-sportive, deux joueurs ont réalisé le même chrono au millième de seconde près.

Afin de compléter le cahier des anecdotes deux frères, dont le mimétisme n'a jamais été aussi flagrant. Comme le veut la règle, c'est le premier à avoir réalisé l'exploit qui se voit crédité de la pôle position. Christian Montenegro enchaîne ainsi son après midi avec une nouvelle première ligne aux côtés d'Adrian (vainqueur de l'épreuve en 2020).
 

Pierro Ricuitti sur la Ducati sera l'outsider de la course avec une solide troisième place. Dans sa ligne de mire un second succès consécutif après sa victoire obtenue l'an dernier sur un tracé légèrement modifié.
 

Un changement de joueurs est à mentionner. L'arrivée dans le peloton de l'italien "Mastru" sur la KTM numéro 3, en remplacement de son compatriote "DarkBright" ayant jeté l'éponge après un début de saison calamiteux, il était onzième du général avec 19 maigres points.

Lorenzo Daretti et sa Yamaha arrivent en tête du classement général à Spielberg, absolument rien ne lui garanti de repartir de l'Autriche à cette position.

Jack Hammer, quatrième à ce stade, pourrait être l'arbitre des débats.

Le Britannique et sa KTM ont montré beaucoup de potentiel cette année, la victoire serait une belle concrétisation pour son futur.
Christian, sera-t-il capable de tenir la pression face aux onze autres candidats à la couronne mondiale ?

Articles recommandés pour vous