Moteurs MotoGP

MotoGP : Marc Marquez dompte la pluie et signe la pole, Quartararo 9e, Bagnaia 12e

Marc Marquez a dompté les éléments et signé la pole au Japon.

© Tous droits réservés

23 sept. 2022 à 18:04Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par Jérôme Jordens)

Le retour du lion! Sur le tracé détrempé de Motegi, au Japon, le sextuple champion du monde de MotoGP Marc Marquez (Honda) a signé samedi sa première pole position depuis 2019, loin devant le Français Fabio Quartararo 9e, trois places devant son rival italien Bagnaia (12e).

L'Espagnol partira en première ligne devant l'autre Français de la grille, Johann Zarco (Ducati-Pramac), et le Sud-africain Brad Binder (KTM).

Marquez, revenu le week-end dernier en compétition après trois mois d'absence en raison d'une opération au bras droit (la quatrième en deux ans), signe à Motegi sa première pole depuis octobre 2019, décrochée ici même au Japon.

"Ce matin (lors des essais libres, ndlr), je me sentais déjà très performant sous la pluie, et je me suis dit que s'il pleuvait encore cet après-midi, j'allais tenter quelque chose", a réagi l'Espagnol à la fin des qualifications.

Le Japon, terre promise pour Marquez ? Au pays du soleil levant, il est le pilote de la grille à qui le circuit de Motegi réussit le mieux, avec cinq victoires toutes catégories confondues, dont trois en MotoGP.

Il reste également le dernier vainqueur en catégorie reine sur ce circuit, quand il était encore le patron de la discipline avant sa chute en 2020, suivie de plusieurs opérations du bras lui ayant fait manquer de nombreuses courses.

S'il assurait il y a peu de temps encore vouloir simplement profiter de cette fin de saison pour se remettre en forme avant 2023, tentera-t-il dimanche, sur une piste normalement sèche, de signer sa première victoire depuis 2021?

"Sur le sec, les choses seront bien différentes", a tempéré le pilote.

Les leaders relégués

La deuxième ligne, 100% espagnole, revient aux Aprilia de Maverick Vinales, 4e, et Aleix Espargaro, 6e. Jorge Martin (Ducati) s'intercale à la 5e place.

Derrière, Fabio Quartararo s'élancera de la troisième ligne. S'il n'est que 9e sur la grille, le Niçois est parvenu à garder à distance son poursuivant au championnat Francesco Bagnaia, 12e temps samedi, dans des conditions humides qu'il n'apprécie guère.

Bagnaia (201) et Quartararo (211) ne comptent que dix points d'écart au championnat. Ils vont toutefois devoir se méfier d'Aleix Espargaro (Aprilia), 3e au général à 17 unités seulement du Français.

A cinq courses de la fin de saison, Quartararo sait donc qu'au Japon il aura fort à faire dimanche face à la concurrence.

Derrière le trio de tête, l'Italien Enea Bastianini, 4e à 48 points de Quartararo, peut mathématiquement encore disputer le titre.

Mais le pilote Ducati-Gresini n'a signé que le 15e temps au terme de qualifications perturbées par la pluie.

Conséquence de ces précipitations, les pilotes ont pris la piste avec près d'une heure de retard sur le programme initial.

Pour le retour de la course au Japon, après deux saisons d'absence à cause du Covid-19, la météo devrait être plus clémente pour la course dimanche.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous