Regions Hainaut

Mouvement de grogne ce mercredi au sein du groupe Hospitalier Epicura

Ce sont surtout les sites d'Hornu et de Frameries qui seront touchés

© Google Maps

09 sept. 2020 à 04:57 - mise à jour 09 sept. 2020 à 12:37Temps de lecture2 min
Par RTBF avec Belga

Les membres du personnel des consultations des sites de Hornu et de Frameries ont arrêté le travail ce mercredi pour montrer à la direction d'Epicura leur détermination dans leurs revendications pour obtenir de meilleures conditions de travail.   "Nous interpellons la direction depuis des mois quant aux problèmes que les travailleurs rencontrent dans leur vécu de tous les jours", a indiqué Eric Caudron (CNE). "Nous estimons que l'organisation du travail est inappropriée. La direction refuse d'entendre et ne fait donc rien. L'action menée mercredi a pour but de sensibiliser la direction et de lui dire que les travailleurs ont besoin d'être entendus."  

Les problèmes principaux à l'origine de la tension sociale sont, notamment, des changements d'horaires réguliers sans l'accord des travailleurs. "Ces changements bouleversent la vie de famille des travailleurs", a poursuivi M. Caudron. "On demande, par ailleurs, une polyvalence aux travailleurs mais elle n'est pas encadrée ni accompagnée de formations. Cela doit être fixé dans un accord cadre qui doit permettre de statuer sur la manière d'organiser la flexibilité demandée."

La Direction réagit 

De son côté, dans un communiqué, la direction de l'Hôpital a déclaré que si elle comprend les difficultés vécues sur le terrain, notamment durant la crise sanitaire, "elle déplore néanmoins la méthode utilisée alors même qu’une concertation sociale, prévue de longue date, est programmée le 14 septembre prochain".

"Outre la concertation planifiée, poursuit le communiqué de la direction, ce service avait fait l’objet en début d’année d’une enquête psycho-sociale, suivie immédiatement d’un plan d’actions présenté au Comité pour la Prévention et la Protection au Travail (CPPT). Initié en février, ce plan a d’ailleurs été suivi mensuellement, y compris au plus fort de la crise COVID".

Le communiqué de la direction précise encore que "Madame Dominique Gainvorste, directrice du département infirmier, reprend temporairement la gestion du service. Son objectif est de réorganiser la ligne hiérarchique et de structurer le service pour le faire correspondre au mieux aux besoins des médecins et des patients".

Le mouvement concerne le personnel des consultations des sites d'Hornu et Frameries. Les patients qui se rendent à Baudour et Ath devraient être moins touchés. Le personnel du service "consultations" dénonce des problèmes qui durent depuis des mois: remise tardive des horaires de travail, changements d'horaires sans consultation et une charge excessive de travail due à une mauvaise organisation. La direction dit regretter ces perturbations d'autant qu’une concertation est prévue lundi prochain.

Articles recommandés pour vous