Regions Hainaut

Municipales en France: ces Belges en campagne de l'autre côté de la frontière

Véronique Dieu (à droite) est la Belge sur le liste du maire à Hon-Hergies.

© RTBF

08 mars 2020 à 11:00Temps de lecture1 min
Par Denis Vanderbrugge

Ce dimanche 15 mars, les Français se rendront aux urnes pour le premier tour des élections municipales. Un scrutin local qui concernera aussi de nombreux Belges puisque la loi permet aux ressortissants de l’Union européenne de s'y présenter.

A Hon-Hergies, un village français proche de Mons, Véronique Dieu vit sa première campagne électorale en France dans la peau d'une candidate. En 2006, elle s'était déjà présentée côté belge lors des élections communales à Colfontaine. Et pour elle, les deux expériences de chaque côté de la frontière sont très différentes. "La campagne française est plus conviviale, explique-t-elle. On est plus proche de l’électeur et, dans les petites communes, il n’y a pas cette logique de partis. On ne m’a d’ailleurs jamais demandé mes idées politiques quand on m’a sollicité pour figurer sur la liste."

"Une façon de dire merci"

Pour Véronique qui a emménagé il y a 13 ans à Hon-Hergies, cette place sur la liste du maire - dénommée "Rassembl’Hon nos én’Hergies" - est aussi une preuve d’intégration dans la vie associative du village. "Si je suis candidate, c’est presque pour remercier d’avoir été si bien acceptée", sourit-elle. 

Le village de Hon-Hergies compte de nombreux Belges parmi ses habitants, et Véronique n’est d’ailleurs pas la première Belge à briguer une place de conseillère municipale dans le village. Danielle, une colistière française, trouve ça normal. "A partir du moment où quelqu’un est jovial et participe volontiers à la vie du village, on l’intègre. On n’est pas raciste", glisse-t-elle en guise de boutade.

Impossible toutefois pour ces Belges de devenir maire ou adjoint. La loi est claire : pour accéder à ces fonctions il faut la nationalité française.

544 Belges élus en France

En 2014, lors du dernier scrutin local en France, 544 Belges ont été élus conseillers municipaux, ce qui fait de la Belgique le deuxième pays étranger le mieux représenté dans les conseils derrière la Grande-Bretagne.

En 2020, notre pays pourrait passer à la première place de ce classement symbolique suite au Brexit. La Grande-Bretagne n'étant plus membre de l'UE, ses ressortissants ne peuvent plus se présenter aux élections municipales françaises.

Articles recommandés pour vous