RTBFPasser au contenu
Rechercher

Musique & Environnement #1 : vous prendrez bien un peu de vinyles bio ?

28 juil. 2022 à 14:54Temps de lecture2 min
Par Guillaume Scheunders

Dans le monde, 180 millions de disques vinyles sont produits chaque année. Et pour fabriquer ces jolies galettes rondes, ce ne sont pas moins de 30 000 tonnes de PVC qui sont utilisées, dont 7500 rien que pour les États-Unis. Des chiffres qui sont forcément à relativiser face à d’autres industries, mais qui posent question sur nos pratiques d’écoute de la musique. Et si on pouvait échanger nos disques noirs traditionnels contre une alternative plus écologique ? Désormais, c’est possible. Le premier vinyle en bioplastique est sur le point d’être commercialisé par le label Ninja Tune et on vous explique pourquoi c’est une avancée considérable.

Loading...

Vous avez peut-être vu apparaître ces derniers mois des t-shirts floqués "No Music on a Dead Planet" sur les publications de vos artistes préférés. Ce slogan est issu de la campagne menée par l’organisation britannique Music Declares Emergency, ayant pour but de sensibiliser le monde de la musique à la sauvegarde de l’environnement en proposant des actions concrètes aux artistes, aux labels, maisons de disques et même au public. Parmi les signataires, on retrouve plus de 3000 artistes, dont notamment Billie Eilish, IDLES, Arcade Fire, Jamie XX ou encore Massive Attack, mais aussi des structures et des individus.

© Tous droits réservés

Vinyles bio

L’organisation, qui depuis s’est décentralisée dans de nombreux pays afin de mieux globaliser son message, propose des actions concrètes à destination de tous les acteurs musicaux : des artistes au public. Vous pouvez notamment retrouver leurs suggestions d’actions, expliquées d’une façon très pédagogique sur leur site internet. Cette année, MDE a fait appel à Evolution Music, un collectif d’experts du développement durable et de professionnels de l’industrie musicale, pour développer un vinyle entièrement fait de bioplastique (lui-même conçu à base de plantes). L’idée étant de développer une matière première qui puisse être utilisée de la même manière que le PVC qui sert actuellement de base aux vinyles, pour ne pas devoir changer les machines de pressage.

Annoncé aux environs de la Journée de la Terre (22 avril), ce vinyle est en train de voir le jour. Si on ne connaît pas encore sa date de sortie officielle, un tirage au sort était disponible (jusqu’au jour où l’on écrit cet article) pour remporter l’un des 20 premiers pressages.

Loading...

Ninja Tune & Secretly Group

Et sur ce disque, on ne retrouve pas n’importe qui, puisque deux labels se sont portés volontaires pour donner deux titres chacun à MDE : Ninja Tune et Secretly Group. Deux labels qui travaillent déjà dans une transition écologique du milieu musical et qui continuent leur lancée avec leur participation dans ce projet. "Le vinyle est une partie tellement importante de notre expérience musicale, c’est brillant (et pour être honnête, un soulagement !) qu’on puisse maintenant développer une solution durable et non-toxique pour presser des disques", explique Peter Quicke, PDG de Ninja Tune et représentant du Aim Climate Action Group. Sur le disque on retrouve donc deux coqueluches de Ninja Tune, les stars de Belfast Bicep (avec leur titre Atlas) ainsi que les rockeurs de Black Country, New Road (Avec Bread Song). Et du côté des affiliés à Secretly, c’est la folk lady américaine Angel Olsen (avec Big Time) et les Anglais de Porridge Radio (avec Back To The Radio) qui figurent sur le disque. Si le line up de cette compilation part un peu dans tous les sens, les morceaux en eux-mêmes mêlés à la cause qu’ils servent, nous donnent bien envie d’ajouter ce premier vinyle bio à notre collection ! Même si, on doit se l’avouer, on est curieux quant à la qualité sonore de l’objet. Mais s’il a été validé par les artistes cités plus haut, on fait confiance.

Articles recommandés pour vous