Regions

Naissance d’une forêt urbaine à Anderlecht

Image d’illustration © Tous droits réservés

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), en charge de l’Enseignement à la CoCoF et l’Institut Redouté-Peiffer ont lancé vendredi à Anderlecht, un projet de mise en place d’un espace écologique participatif sous la forme d’une forêt urbaine, décrite comme la plus grande de Belgique.

Ce projet appelé "Unity Forest" est une initiative du département horticole de l’Institut Redouté-Peiffer. Il consiste à planter 8400 arbres sur une parcelle de près de 3 hectares. Cette nouvelle plantation vise à participer à la restauration écologique du patrimoine naturel et à améliorer efficacement la qualité de l’environnement.

La société Urban Forests, spécialisée dans ce type de chantier, apporte son expertise à l’Institut dans la création de cette microforêt. Il s’agit de réunir les conditions écologiques optimales pour garantir un retour beaucoup plus rapide de la forêt originelle sur une petite surface. La plantation se fera uniquement avec les espèces indigènes les mieux adaptées aux conditions locales.

L’Institut Redouté-Peiffer, qui a mis à disposition et préparé le terrain, sera chargé de l’entretien de la forêt une fois plantée pendant deux ans (après cette période, elle devient autonome). " Le but est de sensibiliser les jeunes, c'est pour ça que cette forêt va être plantée par nos élèves, par des jeunes d'environ 12 ans ", explique Jacques de Turck, chef d'atelier à l’Institut Redouté-Peiffer, au micro de BX1. " Ces élèves sont accueillis par des professeurs dans l'optique de les sensibiliser à cette envie de donner plus d'oxygène à nos villes. "

Les élèves de primaire et du 1er degré du secondaire des écoles bruxelloises ont pris part à la plantation, vendredi.

Quelques chiffres

En quelques chiffres, le projet "Unity Forest" représente : 8400 arbres, 2800 m² de plantation, 26 essences différentes, une microforêt 30 fois plus dense qu’une forêt classique et 20 ans pour atteindre les conditions écologiques similaires d’une forêt spontanée de 200 ans.

"La création de cette microforêt urbaine engendrera sans aucun doute des effets bénéfiques tant pour les élèves et membres du personnel des écoles avoisinantes que pour l’ensemble des habitants du quartier et au-delà", a commenté Rudi Vervoort.

>> Retrouvez le reportage complet de BX1

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous