RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Namur : comment le salon Bois & Habitat organise-t-il son retour au vu de la hausse des prix ?

Le salon Bois & Habitat est de retour du 25 au 28 mars, après deux ans d’absence en raison de la pandémie. À Namur Expo, 150 spécialistes accueillent des professionnels et le grand public.
25 mars 2022 à 16:11Temps de lecture1 min
Par Nina Demily

Le salon Bois & Habitat fait son grand retour du 25 au 28 mars, après deux ans d’absence en raison de la pandémie. 150 spécialistes accueillent tant les professionnels que le grand public à Namur Expo. Malgré la hausse des prix du bois, environ 10.000 visiteurs sont attendus à cet événement.

Un matériau noble et responsable…

Bois & Habitat, c’est l’unique salon belge entièrement dédié au bois. Des experts y conseillent et accompagnent les visiteurs durant quatre jours. Si la plupart d’entre eux viennent avec un projet à concrétiser, d’autres restent ouverts à toute proposition, tant qu’elle implique l’utilisation de ce matériau : “Le bois, c’est esthétique et écologique : c’est un moyen de se faire plaisir et de sauver la planète !” résume l’une des visiteuses. “Comme pour les isolants, la peinture et les enduits, nous avons envie que notre maison soit construite et aménagée avec des matériaux naturels, agréables et sains.” poursuit un autre.

… Mais de moins en moins abordable

Depuis quelque temps déjà, les prix des matières premières augmentent de manière considérable. Que ce soit dans le cadre professionnel ou privé, cela n’est pas sans conséquence : “Il y a deux ans, je me suis embarqué dans un projet en prévoyant 30% de marge au niveau du budget. Aujourd’hui, cette marge a déjà été dépassée à cause de la hausse des prix des matériaux, et en particulier du bois.” confie un charpentier. Certains projets sont menacés d’être remis à plus tard : “J’en suis seulement au tout début, mais je sais que les devis ne sont plus d’actualité. Malheureusement, si la nouvelle facture s’annonce trop salée, je reporterai peut-être ce projet.” envisage un visiteur entre deux stands.

Quoi qu’il en soit, rare sont ceux qui accepteraient de renoncer totalement au bois et à ses qualités : “C’est évident que le prix peut être un frein, mais nos convictions écologiques sont plus fortes que ces chiffres.” déclare une habitante du Luxembourg. Même s’ils sont préoccupés par cette augmentation des prix, rien ne semble donc rebuter les particuliers et les professionnels à investir dans le bois.

Articles recommandés pour vous