Regions

Namur : la campagne des poubelles intelligentes fait "pschitt"

© Tous droits réservés

Les poubelles intelligentes ne voient pas la vie en rose à Namur. En un an, les canettes ou déchets scannés et jetés dans les poubelles liés à une application permettaient de générer des points valorisables dans divers magasins. Mais l’initiative n’a pas rencontré le succès escompté.

Les poubelles rose fuchsia ont coloré la ville de Namur depuis plusieurs mois : des poubelles couvertes d’un habillage rose incitant à télécharger l’application CLICK. En scannant une canette, bouteille avec cette application avant de la jeter à la poubelle, des récompenses étaient disponibles à la clef. Le système, proposé gratuitement par le service de gestion de déchets Fost Plus à la ville de Namur, n’a pas rencontré un grand succès. Un dispositif testé par l’équipe de #investigation et dans les rues, la plupart des passants ne semblent même pas au courant : "J’en ai entendu parler mais je n’utilise pas", "Je n’utilise pas l’application, je n’ai pas besoin qu’on vienne m’encourager à le faire".

© Tous droits réservés

Ça ne CLICK pas avec les Namurois

Pourtant, là est bien le but mais l’objectif ne semble pas atteint. Dans les commerces, peu ou pas de clients pour venir valoriser les points obtenus sous forme de récompense en scannant le déchet, comme une portion de fromage chez ce cafetier : "Nous n’avons pas beaucoup de personnes… Une seule depuis un an… ". Même son de cloche chez un autre commerçant : " Je n’ai eu aucun client, ça n’a rien donné du tout".

Selon la ville de Namur, il y aurait eu 11.000 clicks en un an. Ce qui ne veut pas forcément dire "11.000 déchets ont été scannés". Nos collègues d’investigation ont réussi à scanner 300 fois le même déchet et sans l’avoir jeté à la poubelle. En plus d’être peu connue, l’application CLICK n’atteint donc pas forcément son objectif. Du côté de l’échevine de la Propreté MR Charlotte Deborsu, si le succès n’est pas au rendez-vous, pas question de regretter une initiative test : "Ça ne nous coûtait rien. Nous serions passés à côté d’une belle occasion de tester une nouvelle expérience. Difficile à dire s’il y a moins de déchets en rue depuis le lancement et puis nous avons nos agents en rue qui passent de toute façon régulièrement. Nous devons encore axer la communication pour que plus de Namurois utilisent l’application".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous